L'appli "Beer ?!", le "Yo" de la bière

Au début de l'été 2014, l'appli de messagerie Yo régalait Internet. Très similaire, Beer ?! invite vos potes à boire un coup de la manière la plus directe possible. Pourquoi et comment ces outils de l'absurde fonctionnent-ils ? Éléments de réponse.

Le slogan de Beer ?! pourrait être "L'application pour faire pétiller votre smartphone".

Le slogan de Beer ?! pourrait être : "L'application pour faire pétiller votre smartphone".

Comment proposer à des amis de boire un coup de la manière la plus courte et efficace possible ? Vous vous êtes déjà posé cette question ? Non ? Vraiment ? Moi non plus. Peu importe : Raphael Franzini et Guga Ketzer, deux publicitaires brésiliens, y ont tout de même répondu.

Publicité

Ces deux types-là ont inventé Beer ?!, une application de messagerie qui se borne à envoyer... "Beer ?!" aux contacts sélectionnés. Cet "outil" se définit comme "l'appli de messagerie la plus directe pour inviter des amis à boire une bière". Ça vous rappelle quelque chose ? C'est normal : Beer ?! est construit sur le modèle d'une autre app de messagerie idiote, la célèbre "Yo", aussi simple qu'inutile. On vous en parlait par ici.

Sauf que Franzini et Ketzer, qui utilisaient déjà Yo entre eux depuis juin, restaient un peu sur leur faim. "Ce qu'on veut vraiment dire, c'est 'bière' et pas 'yo'", confie sérieusement Franzini à Mashable. Ils lancent alors leur propre appli Beer ?! en août 2014, sans vraiment en faire la promotion. Les deux entrepreneurs n'ont alors qu'une seule ambition : qu'elle ait du succès auprès de leurs amis pour les inviter, oui, vous avez deviné, à boire une "Beer ?!".

Le look de Beer ?! est très inspiré de celui de Yo (Capture d'écran App Store)

Le look de Beer ?! est très inspiré de celui de Yo (Capture d'écran App Store)

Publicité

Ces applis a priori inutiles se multiplient. Surfant sur la pop culture, s'adressant à des consommateurs capables de saisir l'ironie des contraintes verbales qu'imposent de tels outils de messagerie, on risque même d'en découvrir de plus en plus à l'avenir. Tenez, signe des temps, l'appli de messagerie Hodor sortait en juin dernier. Vous avez déjà deviné : elle vous permet d'envoyer le cryptique message "Hodor" à vos contacts. Et est inspirée, elle, par l'habile conversation du fameux colosse au cerveau d'enfant de 4 ans de la série Game Of Thrones.

Inutile, mais lucratif

Mais si vous ne savez toujours pas très bien à quoi tout ça sert, gardez à l'esprit que les inventeurs de ces applications, eux, comptent bien profiter de leur succès. L'exemple de Yo parle de lui-même lorsqu'il s'agit de prouver que ce business du vide peut s'avérer lucratif. Après avoir été téléchargé plus de 2 millions de fois à la mi-juillet, Yo avait levé quelque 1,5 million de dollars (environ 1,2 million d'euros) de promesses de la part d’investisseurs intéressés. L'appli israélienne a été estimée entre 5 et 10 millions de dollars (entre 4 et 8 millions d'euros). Son seul et unique intérêt ? Devenir le texto du pauvre.

Incapable de comprendre les raisons de tels investissements, Rohith Veerajappa, co-fondateur d'une entreprise de développement d'application indien, n'a pas hésité à manifester sa frustration : "Nous ne comprenons pas comment des investisseurs peuvent balancer leur argent dans quelque chose d'aussi absurde que Yo", explique-t-il à Quartz India. "Nos start-ups en Inde luttent tant pour récolter de l'argent..."

Publicité

Pour manifester sa déception – et tenter d'attirer un peu le regard sur elle – sa boîte Wow Labz a donc créé Aiyo, une copie de Yo qui envoie ce mot indien, qui signifie apparemment "Déception" en Inde... et plus ou moins "Aïe" en Chine. Attaque frontale au financement de Yo, Aiyo clame dès sa page d'accueil : "Nous avons besoin d'un million de dollars nous aussi !" Après tout, pourquoi pas ?

Tout aussi sibyllin, "Beer ?!" revendique déjà 10 000 utilisateurs et prétend qu'ils envoient chacun d'eux en moyenne 20 "Beer ?!" au quotidien. Même si c'est marrant d'envoyer "Beer ?!" à ses potes, rappelons que l'alcool est dangereux pour la santé et doit se consommer avec modération. Les applis idiotes aussi.

Par Théo Chapuis, publié le 29/09/2014

Copié

Pour vous :