Keynote Apple : tout ce qu'il faut savoir du nouvel iPhone 7

Une Apple Watch 2 avec Pokémon Go, une couche de waterproofing, iOS 10, Super Mario et un appareil photo revisité. Ah, et la mort du câble jack, aussi.

10138798-keynote-apple-plus-que-quelques-heures-avant-la-presentation-de-l-iphone-6s-ou-7

RIP câble jack audio de 3,5 millimètres (2007-2016). La voilà, l'information la plus importante de la dernière grand-messe (pardon, on dit "Keynote") organisée, comme tous les six mois, par Apple le 7 septembre pour nous prouver si besoin était que ses produits contribuent à rendre le monde meilleur.

Publicité

Au menu du jour, déballage de l'iPhone 7 (pas de chance, on savait déjà à quoi il ressemblait), arrivée en grande pompe de l'Apple Watch 2, et une foultitude de petites annonces secondaires pour faire patienter le public avant le grand cliffhanger de la soirée : l'annonce de la disparition du jack audio, remplacé par une onéreuse paire d'écouteurs sans fil. Retour sur une soirée mémorable, où les mots "taxes" et "Irlande" ont cependant brillé par leur absence.

iPhone 7 : Révolution, j'écris ton nom

Il est né, le divin enfant ! Pour la septième itération de son iconique téléphone, Apple a mis les petits plats dans les grands en se renouvelant complètement proposant, en guise d'iPhone 7, un iPhone 6S sous stéroïdes. Design ultra-poncé, matériaux sans surprise, palette de couleurs enrichie d'un "noir corbeau" à tomber par terre, bref, on comprend que le designer en chef de la marque, Jon Ive, le décrive comme le meilleur iPhone jamais créé par son entreprise.

Mais il serait naïf de réduire ce téléphone à une simple œuvre d'art contemporain capable de magnifier n'importe quelle table basse en laqué blanc : sous le capot, le nouveau modèle est aussi une véritable révolution technologique.

Publicité

Tenez-vous bien : écran 25 % plus brillant, nouveau processeur A10 "Fusion" – fusion de quoi, on ne sait pas, mais qu'est-ce que c'est styley –, un nouveau duo de haut-parleurs situés sur les côtés de l'appareil, un bouton Home qu'il suffit désormais d'effleurer sensuellement et, surtout, un tout nouvel appareil photo à double lentille, qui augmente sa définition à 12 mégapixels (avec la caméra FaceTime à 7 mégapixels) et son ouverture à f/1.8.

Publicité

Pourquoi une double lentille ? Parce qu'Apple a compris que le selfie est un argument de vente béton, et qu'offrir aux narcisses le choix entre une lentille grand angle et une lentille standard, entre un zoom optique x2 et un zoom numérique x10, et leur permettre de les combiner via un logiciel d'édition pour des effets de profondeur de champ encore inimaginables (mais bientôt sur tous les albums Instagram), ça vous place comme personne dans le selfie-jeu. Prix de la bête : 769 euros pour l'iPhone 7 32 Go, 909 euros pour l'iPhone 7 Plus 32 Go, qui réduit remarquablement son retard sur l'évolution du SMIC mensuel. On vous rassure, à ce prix-là, ils sont désormais water-resistant (au crachin breton, pas à la plongée).

Le jack est mort, vive les AirPods à 179 euros

"Pourquoi supprimer la prise jack ? La principale raison, c'est le courage." Phil Schiller, vice-président marketing d'Apple, est au bord des larmes, et nous aussi, pour LA séquence émotion de la soirée. Salve d'honneur, minute de silence : le jack audio est mort, et Apple danse déjà sur ses cendres. L'humanité s'en remettra-t-elle ? Oui, car voici venus les AirPods, le futur de l'écoute sans fil. Blancs, ovoïdes, discrets mais élégants (pour les fabriquer vous-mêmes, équipez-vous d'une paire de ciseaux affûtée, prenez vos vieux écouteurs iPhone et coupez le fil d'un geste ample), ils sont dotés d'une autonomie de 5 heures, viennent avec une petit boîte de transport qui fait aussi office de dock de chargement, et se connectent en Bluetooth à votre iPhone 7. Mais le "courage" a un prix : 179 euros. Dans son infinie mansuétude, la marque a quand même prévu des EarPods livrés avec l'iPhone (connectés au port Lightning), ainsi qu'un adaptateur pour votre casque à fil antédiluvien.

À part ça

Comme à chaque fois, Apple ne s'est pas contenté de changer la face du monde. Au-delà du nouvel iPhone et de ses écouteurs, la marque a dévoilé les multiples visages de l'Apple Watch 2, en partenariat avec Nike (pourquoi pas) et Hermès (pourquoi?). Devenue waterproof (jusqu'à 50 mètres) et équipée d'un GPS – idéale, donc, pour les longues randonnées sous-marines –, la toquante est désormais deux fois plus rapide que la précédente, dotée d'un nouvel OS et  – ta-daaaa! – de sa version de Pokémon Go dédiée ! Question : est-il possible d'attraper des Pokémon dans les parcs de la ville sans transformer un jogging en séries de petits sprints brutalement coupés par l'apparition d'un Rattata ? Réponse en octobre, moyennant 369 dollars (319 euros). L'ancienne Apple Watch, mise à jour avec un nouvel OS et un processeur Dual Core, passera elle à 269 dollars (240 euros), à partir du 9 septembre. Et pour ceux d'entre vous qui auraient 1500 € en trop sur leur livret A, Apple a prévu une version en céramique couleur crème tout simplement i-rré-si-stible.

Publicité

Pour finir, la Keynote a permis à Apple d'annoncer l'avènement prochain d'iOS 10, qui débarquera le 13 septembre, tandis que MacOS Sierra, la prochaine mise à jour du système d'exploitation, sortira le 20. Ah, et la légende Shigeru Miyamoto est venue elle-même sur scène annoncer le lancement de Super Mario Run, le dernier-né de la franchise, uniquement sur iOS, qui peut paraît-il se jouer "à une seule main", écrit The Verge, l'autre pouvant ainsi rester fermement agrippée à la barre du métro. L'histoire ne dit pas si ces multiples morceaux de bravoure technologiques permettront à Apple d'éponger son amende fiscale de 13 milliards d'euros, mais on leur fait confiance. Après tout, comme l'a rappelé Tim Cook lors de la conférence, Apple a vendu un milliard d'iPhone depuis sa création. Au prix annoncé, 14 millions d'iPhone7 suffiront.

Article mis à jour le 8 septembre.

Par Thibault Prévost, publié le 08/09/2016

Copié

Pour vous :