AccueilÉDITO

Apple bannit six toxines dangereuses de ses produits

Publié le

par Jeanne Pouget

Dans son rapport annuel de responsabilité environnementale, Apple affirme travailler avec des matières premières plus sûres, dénuées de toxines dangereuses pour la santé et l'environnement.  

Magasin Apple Store en Chine. (© caoyu36/iStock)

"Nous avons trois très bonnes raisons d'enlever les toxines de nos produits : vous, nos employés et la planète." Dans son rapport annuel de responsabilité environnementale, Apple détaille son programme "Full Material Disclosure" (publication de la liste complète de ses matériaux) lancé l'année passée et dont l'objectif est d'analyser la composition de chaque matériau utilisé dans la fabrication de ses produits. Un programme qui permet de détecter les toxines présentes dans les appareils vendus par la marque.

À lire -> Apple s'associe au WWF pour la défense de l'environnement

10 000 composants analysés, six toxines dangereuses supprimées

Depuis le lancement de son programme "Full Material Disclosure" (page 24 du rapport), Apple affirme avoir déjà analysé individuellement 10 000 composants et leurs effets sur la santé et l'environnement. "Si nous trouvons un risque inacceptable, nous cherchons des alternatives et interdisons ces substances du même coup, affirme la marque.  Si nous ne trouvons pas d'alternative pour remplacer un composant, nous travaillons avec nos équipes de concepteurs afin de trouver un moyen de supprimer la nécessité de travailler avec cette substance", poursuit le communiqué.

Ainsi, Apple explique avoir supprimé de ses appareils, six substances dangereuses : le béryllium, le mercure, le plomb, l'arsenic, le PVC et les phtalates ainsi que les agents ignifuges bromés. À noter que certaines de ces substances n'étaient déjà plus présentes dans les produits Apple depuis 2008. À la place, l'entreprise explique développer de nouveaux composants plus sûrs.

À voir aussi sur konbini :