La "musique alien" d'Apollo 10 était en fait causée par un banal problème de radio

"L'étrange musique" entendue par les astronautes d'Apollo 10 et révélée par des "bandes déclassifiées" de la Nasa correspondait en réalité à de simples interférences.

Publicité

Nous sommes le 10 mai 1969. À bord du module de commande d'Apollo 10, Thomas Stafford, John W.Young et Eugene Cernan viennent de perdre tout contact avec leur planète d'origine. La mission fait office de répétition générale, deux mois avant le grand spectacle lunaire d'Apollo 11 et prévoit un tour complet en orbite autour de la Lune.

Pendant une heure, les trois hommes dérivent autour de la face cachée du satellite à 1 500 mètres d'altitude, entièrement coupés du monde. Pendant une heure, d'étranges sifflements résonneront dans l'habitacle et les dispositifs de communication. La réaction des astronautes ? "Mec, cette musique est vraiment bizarre [...] Ouais, c'est un sifflement, un truc de l'espace."

À la faveur d'un épisode de la série NASA's Unexplained Files de Science Channel (au montage, disons, dramatique), les" bandes secrètes de la Nasa" auraient enfin été exhumées et mises à disposition du public.  On y entend non seulement les sifflements soi-disant inexpliqués, mais aussi la discussion entre les trois hommes, qui hésitent à transmettre l'information à leurs supérieurs, de peur de compromettre leurs carrières, indique l'émission. "C'est incroyable, commence l'un des astronautes, est-ce qu'on doit leur dire ? – Je ne sais pas, répond un autre, on devrait peut-être y réfléchir." 

Publicité

Heureusement, les enregistreurs de bord ont tout capté. Suffisant pour faire s'agiter dans tous les sens les pancartes "I want to believe"... et les médias anglo-saxons, trop heureux d'ajouter un peu de science-fiction dans un fil d'actualité peut-être trop terre à terre.

Un problème d'interférences radio

Rangez tout de suite les chapeaux en papier d'alu', l'agence spatiale américaine a rapidement donné sa version des faits. Spoiler : les Sélénites n'y seraient pour rien. Pour un employé de la Nasa, les sifflements seraient de simples interférences entres le module d'alunissage et le module de commandement, alors attachés l'un à l'autre.

Selon Kevin Grazier, ex- astrophysicien de la Nasa interrogé par le documentaire, des bruits similaires auraient été captés par la sonde Cassini, arrivée en orbite autour de Saturne en 2004, et il s'agirait de simples interférences liées au champ magnétique de la planète.

Publicité

Des explications qui ne convainquent pas l'astronaute Alfred Worden, commandant du module de commande sur Apollo 15 (et membre du club des douze hommes a avoir mis le pied sur la Lune), également interviewé pendant l'émission. Pour lui, "la logique indique que si quelque chose a été enregistré là-bas, c'est qu'il devait y avoir quelque chose". CQFD.

Pourtant, raconte CNN, ce n'est pas la première fois que ces étranges bruits lunaires  sont décrits : Michael Collins, qui faisait un petit tour de la Lune en solo à bord d'Apollo 11 pendant que Neil Armstrong et Buzz Aldrin allaient explorer sa surface, rapporte "un bruit étrange dans (son) casque, un woo-woo bizarre", et explique que "les techniciens radio avaient une explication : des interférences entre les radios VHF du module lunaire et du module de commande". 

Publicité

Voilà pour la playlist lunaire. Ah, et juste en passant, les bandes sont disponibles depuis 1974, et en accès libre sur Internet depuis 2012. Pour  , l'historien en chef de la Nasa interviewé par Gizmodo, une seule question subsiste réellement : "La raison pour laquelle (Science Channel) a trouvé ces bandes intéressantes nous échappe." Les voies du sensationnalisme sont impénétrables.

Par Thibault Prévost, publié le 23/02/2016

Pour vous :