AccueilÉDITO

Anonymous lance sa "guerre totale" contre Donald Trump

Publié le

par Rachid Majdoub

Le mouvement de cyberactivistes passe à l'attaque dans son objectif de "démantèlement" de la campagne du candidat républicain à la Maison-Blanche.

"Ce n'est pas un avertissement, ceci est une déclaration de guerre totale."

Tel est le message passé par Anonymous (qui révélait en novembre les noms de 1 000 membres du Ku Klux Klan) dans une vidéo récemment publiée sur YouTube. La cible du mouvement de cyberactivistes : l'ogre Donald Trump, candidat républicain à la Maison-Blanche.

Avec cet "appel aux armes", Anonymous promet de "démanteler" la campagne du magnat américain en piratant ses sites et en divulguant des informations personnelles à son sujet.

Nommé #OpTrump, l'assaut contre Donald Trump devrait être lancé le 1er avril (ce n'est pourtant pas une blague) et se dote d'un plan déjà précis. Les missions : recruter des alliés pour participer à l'attaque et mettre à mal la communication de Trump en fermant des sites comme trumpchicago.com, trump.com ou encore donaldjtrump.com, à travers une attaque collective par déni de service (DDoS).

"Cher Donald Trump, nous vous observons depuis longtemps et ce que nous constatons est profondément troublant. Votre campagne incohérente et haineuse a non seulement choqué les États-Unis d'Amérique, mais vous avez dégoûté la planète entière du haut de votre cupidité, de vos actions et vos idées épouvantables."

Round 2, fight

Dans un deuxième temps, Anonymous a dévoilé, dans ce post, des données personnelles appartenant prétendument à Donald Trump, des coordonnées de ses proches collaborateurs à son numéro de sécurité sociale.

Anonymous ciblait déjà Trump par le passé. En décembre, le mouvement avertissait sévèrement l'homme d'affaires après sa sortie sur les musulmans des États-Unis, demandant à leur encontre une interdiction complète de territoire. Une déclaration qui avait bien irrité les femmes et hommes masqués, qui divulguaient alors des contenus de la messagerie vocale de Trump et faisaient fermer quelques sites. Une action accompagnée de ce message :

"Donald Trump : réfléchir à deux fois avant de parler de quoi que ce soit. Vous avez été prévenu."

Un avertissement, qui prend aujourd'hui des proportions bien plus grandes avec cette cyber-"guerre totale" lancée par Anonymous visant à "exposer ce qu'il ne veut pas que le public sache".

À lire -> Comment Anonymous a corrigé le Ku Klux Klan sur son propre terrain

À voir aussi sur konbini :