AccueilÉDITO

"Opération PS" : Anonymous attaque le site du Parti socialiste

Publié le

par Inès Bouchareb

Après Daech ou encore le Ku Klux Klan, c'est au tour du Parti socialiste de subir les foudres d'Anonymous, qui condamne fermement l'état d'urgence mis en place par le gouvernement français.

Le site du Parti socialiste subissait d’importantes perturbations mardi 26 janvier dans la matinée, d'après Le Monde. L’affichage de la page d'accueil du site était très ralenti, voire impossible pour certains internautes. Très vite, les Anonymous sont sortis de l'ombre, comme ils savent si bien le faire, et ont mis en ligne une vidéo revendiquant cette cyber-attaque. En description, un message du collectif de hackers qui déclare :

"Face aux abus de l'état d'urgence, nous décidons de calmer le dictateur Hollande ! Nous avons en signe de protestation attaqué par déni de service le site du Parti socialiste !"

L'État d'urgence dans le viseur

Le groupe de "cyber-justiciers", qui est souvent monté au créneau au nom de la liberté d'expression, ne cautionne pas l'état d'urgence que le gouvernement français a mis en place depuis les attentats du 13 novembre. Cette attaque, les Anonymous ont décidé de la lancer après que plusieurs dispositions de la Convention des droits de l'homme ont été enfreintes par l'instauration de l'état d'urgence, une mesure qu'ils estiment liberticide. Ainsi, ils soutiennent que :

"L’état d’urgence dans lequel le pays a été mis par le gouvernement de François Hollande commet des abus, nous entendons par là des assignations à résidence, perquisitions et arrestations non fondées, et cela même quand ce sont des opposants écologistes au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, eux qui n’ont rien à voir avec les terroristes pour lesquels cet état d’urgence a été créé."

"Le Parti socialiste, parti du dictateur Hollande"

"Le terrorisme, cette excuse pour nous tromper, pour mieux nous surveiller, nous endormir et nous contrôler. C'est pour cela que ce mardi 26 janvier nous attaquons le site du parti socialiste, le parti menteur qui se disait social et de la liberté", martèle la voix de synthèse qui déclame le communiqué d'Anonymous. "L'Opération PS" est lancée...

À lire -> #OpParis : Anonymous affirme avoir saboté plus de 5 500 comptes Twitter liés à Daech

À voir aussi sur konbini :