AccueilÉDITO

Après son canular homophobe, Cyril Hanouna est lâché par les annonceurs

Publié le

par Cyrielle Bedu

Chanel, Petit Navire, Orange, Décathlon… Nombreuses sont les grandes marques à avoir décidé de ne plus diffuser leurs publicités dans l’émission Touche pas à mon poste après le canular homophobe réalisé par son animateur Cyril Hanouna.

La polémique ne cesse d'enfler autour de Cyril Hanouna après l'édition de Touche pas à mon poste diffusée le 18 mai dernier sur C8, dans laquelle l'animateur s'était joué de personnes homosexuelles dans un canular en direct. À ce jour selon Le Monde, plus de 20 000 plaintes ont été déposées auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA),dénonçant une séquence homophobe. Un record dans l’histoire du CSA.

Lors de l'émission, Cyril Hanouna avait en effet posté une annonce, avec un faux profil, sur la plateforme de rencontres pour homosexuels du site Vivastreet. Les personnes répondant à l’annonce ne savaient pas qu’elles allaient passer en direct dans l’émission, très régardée, de C8. L’échange téléphonique avec un certain Mathieu, diffusé en haut-parleur, a particulièrement mis mal à l’aise le public…

De gros annonceurs quittent l’émission

Après les victimes du canular, les téléspectateurs, les associations LGBT et même certains chroniqueurs de Touche pas à mon poste, c’est au tour de grandes marques de réagir à cette séquence télévisée clairement homophobe. Pour marquer leur désapprobation face à ce canular, elles ont tout simplement décidé de ne plus diffuser leurs publicités dans l’émission, ni de sponsoriser celle-ci de quelque façon que ce soit.

Selon le site d’information BuzzFeed, une vingtaine d'annonceurs dont les marques Bosch ou encore Disneyland Paris, ont ainsi décidé de lâcher Cyril Hanouna. La marque Chanel, contactée par BuzzFeed, explique ainsi son choix dans un mail :

"Nous sommes […] très attachés à ce que nos campagnes soient non seulement en affinité avec le public ciblé mais également à ce que le contenu des programmes soit en adéquation avec les valeurs de notre maison. […] Nous avons ainsi demandé à notre agence de bien veiller à ce que nous ne soyons plus présents dans cette émission et nous renforcerons notre vigilance afin que nos consignes en matière d’achat d’espace soient respectées."

Même son de cloche chez d’autres grandes marques françaises :

 

Mardi 23 mai, le directeur général de la chaîne C8, Franck Appietto, s'insurgeait  sur Europe 1 contre ce qu'il considère comme un "amalgame" concernant une séquence diffusée "en deuxième partie de soirée". Selon lui, Cyril Hanouna "n’était pas du tout dans le but de heurter des gens" (sic).

À voir aussi sur konbini :