AccueilÉDITO

Anne Hidalgo demande au gouvernement de faire face à l’urgence de la crise des migrants

Publié le

par Astrid Van Laer

La maire de Paris a envoyé une lettre aux ministres de la Justice, de la Cohésion des territoires et de l’Intérieur, dans le but de les interpeller sur la nécessité de créer de nouvelles places dans les centres d’hébergement, afin d’éviter que des campements sauvages ne se forment.

Vendredi 16 juin, la maire de Paris Anne Hidalgo a adressé une lettre ouverte au ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, l’ancien ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand et le garde des Sceaux François Bayrou, les exhortant tous trois à "agir devant l’urgence" que constitue l’accueil des réfugiés sur le territoire français.

L’édile rappelle qu’en raison de l’arrivée de migrants "en augmentation nette depuis le début du printemps […] et en particulier depuis deux semaines", il est nécessaire de trouver très rapidement des solutions. Évoquant un campement regroupant "un millier de migrants" dans le nord de la capitale avec "des tensions à l’entrée" et des rixes "qui se multiplient", Anne Hidalgo alerte sur le risque que "plusieurs milliers de personnes [soient] contraintes de vivre dans ces conditions indignes au sein de la capitale au cœur de l’été".

"Une situation difficilement tenable"

Qualifiant la situation de "difficilement tenable en l’état", la maire de Paris a averti sur le danger à venir "sans augmentation du rythme des prises en charge". Elle y évoque quelques pistes de réponses et demande aux ministres concernés de "pouvoir évoquer prochainement ces propositions en détail" avec eux. Elle propose notamment l’inscription dans la loi de la répartition des demandeurs d’asile sur le territoire ainsi que, dans le but de former une "réponse collective", la création d’une instance médiatrice :

"L’ensemble de ces questions pourrait être partagé dans le cadre d’une instance associant étroitement les services de l’État, les collectivités locales concernées et les grands acteurs associatifs […] animé par une personnalité ayant une légitimité de parole sur le sujet."

À l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le mardi 20 juin, Anne Hidalgo a rencontré Tegla Loroupé, une athlète kenyane qui a été nommée capitaine de l’équipe des réfugiés des Jeux olympiques de Rio. La sportive s’est ensuite rendue au centre d’hébergement de La Chapelle, dans le 18e arrondissement de la capitale.

À voir aussi sur konbini :