AccueilÉDITO

Amazon ouvre sa première librairie IRL, à Seattle

Publié le

par Ariane Nicolas

Alyssa Boggs, executive assistant at Amazon, works inside of Amazon Books, the company’s first brick-and-mortar store, Monday, Nov. 2, 2015.… Lire la suite

Vingt ans après avoir ouvert son gigantesque magasin en ligne, Amazon prend vie matériellement. "Amazon Books" proposera à la vente des livres, mais aussi des objets développés par la firme, comme le Kindle ou la Fire TV.

L'histoire est ironique : souvent accusé d'avoir détruit les librairies, Amazon en devient une. Vingt ans après sa création en ligne, l'enseigne ouvre sa première librairie en dur, mardi 3 novembre. Pour implanter "Amazon Books", le géant du web a choisi Seattle (Etat de Washington), où le groupe a son QG. Près de 700 m² (dont 185 m² d'entrepôts) dédiés aux bouquins, sur le site de Seattle University Village, juste à côté de Microsoft et Apple.

La boutique, qui emploie pour l'instant une quinzaine de salariés, ressemble à n'importe quelle autre librairie, à quelques détails près, selon The Seattle Times. D'abord, les livres ne sont pas disposés côte à côte sur leur tranche, mais de face, pour que l'on voie bien la couverture, comme sur le site. Jennifer Cast, vice-présidente d'Amazon Books, explique ce choix assez simplement : "Ca nous faisait de la peine, de voir simplement la tranche des livres." 

Librairie "Amazon Books" à Seattle.

Surtout, Amazon s'inspire de ses millions de données en ligne, fournies par ses clients, pour sélectionner les 5 000 à 6 000 ouvrages à la vente. Sur les étagères d'Amazon Books, on trouve évidemment des best-sellers, mais aussi des livres moins populaires récoltant des notes excellentes (4,5 étoiles sur 5 ou plus). Un rayon propose aussi des livres appréciés du staff, et notamment du big boss Jeff Bezos, qui n'hésite pas à recommander le roman écrit par sa propre femme, MacKenzie Bezos – intitulé Traps .

Kindle et Fire TV également en vente

Petite originalité supplémentaire, le prix des œuvres ne reste pas fixe mais correspond à celui affiché en ligne, qui peut varier, en fonction de l'offre et la demande, entre le moment où vous entrez et sortez du magasin. Et pour être sûr de rentabiliser la boutique, Amazon propose également des produits technologiques développés par ses soins. Le lecteur de passage peut ainsi tester la liseuse Kindle ou la télévision Fire TV.

Des commentaires d'internautes pour guider les achats dans la librairie "Amazon Books".

Si Amazon a déjà testé des magasins physiques, il s'agissait simplement de "pop up stores" ou de points de retrait d'articles achetés sur Internet. Avec Amazon Books, le groupe entend passer dans une nouvelle dimension, plus durable. 

Faut-il s'attendre à voir d'autres librairies Amazon ouvrir, et peut-être en Europe ? Jennifer Cast laisse planer le doute. "Pour l'instant, nous sommes vraiment concentrés sur celle-ci. Mais j'espère qu'il y en aura d'autres. Nous verrons."

À voir aussi sur konbini :