AccueilÉDITO

Un algorithme peut deviner 95 % des dessins de déverrouillage de votre téléphone

Publié le

par Thibault Prévost

Des chercheurs en sécurité ont conçu un dispositif, composé d'un algorithme et d'une caméra, qui cracke la fonction Smart Lock d'Android. Désolé.

(© YouTube)

Vous étiez content de votre joli motif de déverrouillage sur votre nouveau smartphone Android, plus simple à retenir et à entrer que le fastidieux code alphanumérique ? C'est certain, la fonction Smart Lock est plus ludique... mais niveau sécurité, c'est limite. Selon une étude menée par des chercheurs en sécurité de différentes universités britanniques et chinoises et reprise par Phys.org, il serait possible de craquer 95 % des motifs de déverrouillage en moins de cinq essais à l'aide d'un algorithme et d'une caméra.

Comment ça marche ? Les chercheurs relient leur algorithme à une caméra vidéo (ou l'installent sur un smartphone équipé de caméra) et vous filment lorsque vous déverrouillez votre appareil. Le programme n'a pas besoin de voir ce que vous faites, il se contente d'analyser le mouvement de votre main pour tenter d'en déduire le motif géométrique que vous avez formé.

Plus le motif est complexe, plus il est facile à cracker

En extrayant plusieurs candidats, le système est parvenu à un taux de résolution de 95 % sur les 120 motifs défiés. En observant depuis un smartphone, la technique fonctionnerait jusqu'à deux mètres, et jusqu'à neuf mètres avec une caméra vidéo. Et curieusement, comme l'expliquent les chercheurs, plus le motif est "complexe", mieux l'algorithme le cracke. Dommage pour les 40 % d'utilisateurs d'Android qui l'emploient quotidiennement.

Quelles solution, alors, pour prévenir ce type d'attaque ? Qu'on se rassure, déjà, le dispositif est plus une manière d'illustrer la vulnérabilité du dispositif Smart Lock que la création d'un outil destructeur de la vie privée. Voyez-le donc comme une piqûre de rappel : si vous utilisez ce système, pensez à planquer votre main des regards indiscrets ou faites en sorte que les couleurs de votre écran varient lorsque vous dessinez votre motif. Bref, du bon sens, et un peu de précaution. N'oubliez pas que votre téléphone contient suffisamment de données personnelles pour qu'un voleur vous pourrisse totalement l'existence.

À voir aussi sur konbini :