AccueilÉDITO

Quand Alexa, l’assistante d’Amazon, transmet par erreur une conversation privée

Publié le

par Pierre Schneidermann

L’assistante vocale d’Amazon aurait mal interprété quatre requêtes d’affilée. Un exploit.

Les anecdotes inattendues impliquant des assistant·e·s intelligent·e·s continuent de fleurir. Dans la catégorie "pas très grave", on avait par exemple eu Alexa, l’assistante d’Amazon, qui riait sans raison. Dans la série "un peu plus grave", Google Home s’était illustré en enregistrant par inadvertance des conversations qui ne lui étaient pas destinées.

Une faille que l’on pourrait qualifier "d’encore plus grave" vient de s’ajouter à la liste de ces petites histoires. À Portland, dans l’Oregon, une famille a raconté à la rédaction de Kiro7 qu’Alexa avait enregistré une conversation privée dans la maison (jusque-là, ça ressemble à l’anecdote précédente) avant de la transmettre à une personne enregistrée dans les contacts de la famille (ça, c’est nouveau).

La personne en question (un employé du mari, bigre !), situé 200 km plus au nord, à Seattle, a donc appelé la famille et lui a fortement recommandé de débrancher Alexa sans attendre. Contacté par les espionnés, Amazon a confirmé les faits et s’est excusé "15 fois en trente minutes" selon la mère de famille pour le préjudice.

Une explication ? Le site Ars Technica l’a obtenue en contactant Amazon. Echo (le nom de l’enceinte) aurait exécuté par inadvertance une série d’ordres entendant, à la suite, les requêtes "Alexa" (pour se réveiller), "Envoyer un message", "À (nom du contact)" et enfin "Confirmer l’envoi". Bref, une série improbable de faux positifs qui nous laisse songeurs.

De notre côté, notre simple paranoïa de l’écoute avait suffi à ce que débranchions Google Home pour le reléguer au placard.

À voir aussi sur konbini :