Une célèbre agence de mannequins ouvre ses portes aux modèles masculins "grande taille"

IMG Models, l’une des plus importantes agences de mannequinat au monde, a inauguré un département pour les modèles masculins grande taille. Le monde de la mode évolue dans le bon sens.

L’industrie de la mode a fait preuve d’ouverture d’esprit ces dernières années, mais souvent, ces progrès concernent les femmes, et les hommes sont un peu laissés de côté. Le corps de la femme, l’acceptation de leurs formes, l’avènement des mannequins féminins grande taille ont fait couler de l’encre. Mais l’industrie de la mode devait encore inclure les mannequins masculins grande taille. C’est désormais chose faite.

IMG Models, qui a été l’une des premières agences à briser les barrières, vient de faire un autre grand pas en avant. Elle a ouvert un département pour les mannequins masculins grande taille appelé "Brawn", un terme qui signifie "muscles", "force musculaire" en anglais. Cette agence contribue ainsi à une meilleure représentation de la diversité dans l’industrie du prêt-à-porter masculin.

Publicité

Une silhouette plus réaliste dans les pubs

Le prêt-à-porter féminin connaît une évolution similaire. Ashley Graham, qui a aussi signé chez IMG, a marqué l’histoire de la mode en février dernier : en effet, elle est devenue la première mannequin grande taille à faire la une du numéro "swimsuit" du magazine Sports Illustrated. De plus en plus de marques font poser des mannequins à la silhouette plus "réaliste" pour leurs publicités, et l’avènement de mannequins grande taille comme Tess Holliday aide à promouvoir l’acceptation de soi.

Le premier mannequin de Brawn – et le seul pour le moment – s’appelle Zach Miko. Cet acteur, comédien et écrivain a fait les gros titres en devenant le premier mannequin masculin grande taille à figurer sur le site marchand de Target l’année dernière.

Women’s Wear Daily l’a qualifié de "version masculine d’Ashley Graham" et, étant donné son succès grandissant, il risque d’avoir du pain sur la planche. Pour le moment, il est le seul mannequin masculin grande taille à avoir autant de notoriété.

Publicité

What a wonderful life this is! #img #wwd #brawn #bodypositivity #effyourbeautystandards #bigandtall

A photo posted by Zach Miko (@zachmiko) on

Interrogé par WWD au sujet de ce nouveau département de l'agence, le président d’IMG Models, Ivan Bart, a expliqué pourquoi il avait choisi ce nom, qui évite l'étiquette "grand et large" : "Brawn renvoie un message positif. Brawn représente la force physique."

Il a également insisté sur la nécessité de donner de la visibilité aux mannequins masculins grande taille :

Publicité

"En 2016, tout le monde est un peu vaniteux. Tout le monde veut porter de beaux vêtements et tout le monde veut être à la mode. Nous devons commencer à envisager plus d’options. La diversité des tailles est quelque chose de pertinent et continue à hanter les esprits des gens. Nous devons étendre ce débat aux hommes. Je veux que chaque homme en Amérique se dise 'Je peux le faire' en voyant Zach."

Le lancement du département Brawn n’est pas seulement la bonne chose à faire : c’est aussi une bonne stratégie commerciale. Ce n’est pas la première fois qu’IMG Models prouve qu’elle est en première ligne pour apporter plus de diversité au monde de la mode : après avoir signé un contrat avec Ashley Graham pour des projets réguliers en 2014, l’agence a aussi signé l’année dernière avec la mannequin transgenre et actrice Hari Nef et la blogueuse Jillian Mercado, qui est en fauteuil roulant à cause de sa dystrophie musculaire.

Bien sûr, un seul mannequin masculin grande taille n’est pas le signe d’une révolution, mais c’est un pas dans la bonne direction, car Zach Miko incarne le genre d’homme qui a longtemps été exclu de la haute couture. Aujourd’hui, il est à la fois une source d’inspiration et un homme auquel il est facile de s’identifier. Et il pourrait devenir la prochaine icône masculine du monde de la mode.

Publicité

IMG opens first male plus-size modelling division

(© IMG)

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Olivia Cassano, publié le 16/03/2016

Pour vous :