AccueilÉDITO

Après avoir violemment viré un passager d'un vol surbooké, United Airlines se fait défoncer en ligne

Publié le

par Alexandra Phanor-Faury

Le 9 avril, un homme s'est fait brutalement expulser d'un vol surbooké de United Airlines. Voici notre florilège de réactions d'internautes face à cet incident effroyable.

Les images filmées par les passagers sont particulièrement choquantes.

United Airlines risque d'avoir bien du mal à redorer son image de marque. La compagnie aérienne se retrouve une fois encore dans l’œil du cyclone, depuis qu’une vidéo d’un passager expulsé manu militari d’un avion surbooké a été publiée en ligne le 10 avril. Les images de cet homme de 69 ans traîné hors de l’appareil pour laisser sa place à un membre de l’équipage sont très vite devenues virales, avec plus de 2 millions de vue en 48 heures.

Sans surprise, Internet s’est montré sans pitié, en trollant la compagnie aérienne américaine pour avoir très mal géré cette situation, à commencer par la façon dont elle a traité le pauvre homme. Résultat : un lynchage en règle, à grands renforts de tweets et de mèmes.

Nous avons repéré les meilleurs :

Traduction : "@united Vous êtes littéralement les gens les plus incroyablement horribles et odieux du monde, et c’est un site porno qui vous le dit."

Traduction : "Flash info : United Airlines présente son nouveau porte-parole"

Traduction : "United Airlines est heureux de vous annoncer une nouvelle configuration des places pour tous ses vols domestiques. En supplément de la classe premium et de le classe économie, nous vous présentons… la classe fight club."

Traduction : "Une vidéo de formation des membres d’équipage de United Airlines a fuité."

Traduction : "Quelque part sur une chaîne de news du câble : 'La nuit dernière, United Airlines est devenu présidentiable.'"

Traduction : "Faites que ce soit United. Faites que ce soit United. Faites que ce soit United…"

Traduction : "'Réservez un vol : souhaitez-vous être traîné hors de l’avion par des brutes paramilitaires ?'
Oh, je n’avais jamais remarqué cette option sur le site de United Airlines jusqu’à ce matin."

Face au tollé, United Airlines a publié un communiqué... qui n'a fait que mettre de l’huile sur le feu :

"Le vol 3411 de Chicago à Louisville était overbooké. Après que notre équipe a demandé s’il y avait des volontaires pour prendre un autre vol, un passager a refusé de quitter l’avion volontairement et nous avons demandé l’intervention des forces de l’ordre. Nous nous excusons d'avoir overbooké le vol. Pour plus de détails sur l’expulsion du passager, adressez-vous aux autorités."

Breaking News: We bring you United Airlines' official statement regarding the costumer they dragged off the plane.

Traduction : "Breaking News : Voici le communiqué officiel de United Airlines concernant le passager qu’ils ont traîné hors de l’avion : 'Pourquoi traiter les clients de cette façon ? Parce qu’on les emmerde, voilà pourquoi !'"

Il n’a pas fallu très longtemps pour qu’Internet réagisse à l’utilisation complètement ubuesque du mot "volontaire" dans les excuses de la compagnie. Sur le site du Merriam Webster, l’équivalent américain du Larousse, le nombre de recherches de la définition du mot "volontaire" a explosé de 1 900%. Le dictionnaire a saisi cette opportunité de donner une petite leçon de vocabulaire à la compagnie aérienne sur Twitter :

Traduction : "Volontaire signifie : une personne qui fait quelque chose sans y être forcée."

Vous entendez ça ? C’est le son d’un mic drop.

Traduction : "Quand même le dictionnaire s'en prend à vous, vous savez que vous avez vraiment déconné."

Traduction : "Merriam Webster est rapidement en train de devenir le roi du game en matière de trollage sur Twitter."

Sur son site, le dictionnaire est allé plus loin dans son explication de l’erreur commise par United Airlines dans son choix de vocabulaire  :

"Une partie de l’intérêt suscité par le mot 'volontaire' s’explique probablement par la formulation du communiqué de United Airlines, à partir du moment où une personne qui ne s’était pas portée volontaire pour quitter l’avion a été mentionnée comme une personne 'refusant de quitter l’avion volontairement' – pour être ensuite expulsée de force."

La twittosphère s’est alors lancée dans la création de nouvelles versions du mot "volontaire", pour décrire au mieux ce honteux incident :

Traduction : "Vol-ordonné me semble un mot utile."

Traduction : "Volon-traîné - Volon-battu."

Traduction : "Volon-tyrannie"

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :