Elliott n’aurait pas fait mieux (© USA Network)

Au Sri Lanka, un ado pirate le site du président pour faire repousser un exam'

Le jeune homme est en garde à vue et risque jusqu'à trois ans de prison.

Elliott n'aurait pas fait mieux (© USA Network)

Elliot Alderson n'aurait pas fait mieux. (© USA Network)

Mr. Robot serait fier de lui. Un adolescent de 17 ans a été arrêté au Sri Lanka, pour avoir hacké le site Internet officiel du président Maithripala Sirisena, jeudi 25 et vendredi 26 août, comme l'explique l'AFP. Le jeune homme risque jusqu'à trois ans de prison et 300 000 roupies sri lankaises, soit environ 1 830 euros, d'amende.

Publicité

En se rendant sur le site présidentiel, on trouvait ainsi un message demandant le report du "GCE Advanced Level", soit l'équivalent du baccalauréat, en avril prochain. En effet, selon la BBC, les dates d'examens coïncident cette année avec celles du nouvel an pour les communautés tamoules et cingalaises, une fête célébrée par une grande partie de la population.

Le jeune homme ferait visiblement partie d'un groupe se faisant appeler "Sri Lankan Youth", qui a partagé un message directement adressé au président, demandant une vraie élection présidentielle et lui conseillant de "faire attention à la sécurité des sites sri lankais, au risque de... faire face à une cyberguerre" et de faire "arrêter le travail irresponsable du Premier ministre et de se concentrer un peu plus sur les problèmes des étudiants d'université".

Comme l'explique la BBC, plusieurs sites gouvernementaux ont été piratés récemment. En revanche, c'est la première fois qu'un adolescent tombe sous le coup des lois sur les crimes en ligne promulguées en 2007. Le jeune homme est actuellement en garde à vue et interrogé par la police. Le site Web du président, rétabli lundi, est fonctionnel.

Publicité

Par Arthur Cios, publié le 30/08/2016

Copié

Pour vous :