AccueilÉDITO

Un activiste sauve 1 000 toutous destinés à un festival de viande de chien en Chine

Publié le

par Matthew Kirby

L'activiste américain Marc Ching a mené une opération de sauvetage en Chine. Il a réussi à sauver 1 000 chiens destinés à être mangés lors d'un festival consacré à la viande de l'animal.

Cette semaine, un festival annuel de la viande de chien a eu lieu comme prévu dans le Sud de la Chine malgré de nombreuses critiques et protestations venues des quatre coins du globe.

Plus de 10 000 chiens et chats sont censés connaître un destin tragique lors de ce festival controversé qui s'étend sur 10 jours. Mais les défenseurs des animaux passent désormais à l’action pour empêcher que les bêtes soient vendues. 

En amont de l'évènement, Marc Ching a fait le voyage jusqu’à Yulin, où il a travaillé dur pour sauver des chiens enfermés dans des enclos. À la fin des tristes festivités, mardi 21 juin, l’activiste américain a réussi à libérer 1 000 chiens emprisonnés dans six abattoirs, si l'on en croit la page Facebook de son asso, The Animal Hope and Wellness Foundation.

Dans cette vidéo, on peut voir Marc Ching et son équipe sauver les chiens.

C’est la septième fois depuis l’année dernière que Marc Ching organise une opération sauvetage en Asie. Lors de ses précédentes missions, il avait réussi à faire fermer des abattoirs dans plusieurs pays, notamment au Cambodge.

Comme de nombreux militants, Marc Ching achète souvent des animaux à des trafiquants de viande canine, avant d'envoyer les toutous aux États-Unis pour leurs offrir une vie meilleure.

Dans le passé, Marc a déjà été tabassé et emprisonné pour avoir remis en question le principe de ce festival consacré à la viande de chien. Mais cette année, il a remporté une grande victoire contre ce cruel évènement.

L'ONG Humane Society International a également réussi à sauver certains animaux de la mort.

Traduction : "EXCLUSIF : HSI et notre partenaire, la China Animal Protection Power, ont secouru 20 chiens supplémentaires détenus par un marchand local qui s’apprêtait à les vendre à des abattoirs de Yulin. Ces chiens vont être emmenés dans un refuge, où ils vont recevoir des soins vétérinaires et beaucoup d’attention. Tenez-vous au courant des dernières infos."

Mais il reste du travail à faire. Entre 10 et 20 millions de chiens sont tués pour être mangés en Chine chaque année. La plupart d’entre eux seraient des animaux de compagnie dérobés à leurs propriétaires. Ces animaux apeurés sont entassés dans des cages et envoyés à bord de camions à Yulin, qui est située à plus de 2 000 kilomètres de Pékin dans la province de Guangxi. Ils sont souvent privés d'eau et de nourriture.

D’après les activistes, les rassemblements qui se sont tenus un peu partout dans le pays et l’indignation des internautes ont un impact sur ces pratiques. Certaines régions n’accueillent plus de festivals servant de la viande de chien.

Cependant, le but ultime des associations de défense des animaux est de faire passer "des lois qui protègent les animaux, particulièrement les chiens, ici", a expliqué le bénévole Chen Chun à Associated Press.

En Chine, les poursuites judiciaires à l’encontre des voleurs de chiens et de ceux qui ne respectent pas la réglementation concernant le transport des animaux sont laxistes, et les projets de loi qui permettraient de lutter contre ces pratiques cruelles n'aboutissent pas. 

Traduit de l'anglais par Hélaine Lefrançois

À voir aussi sur konbini :