AccueilÉDITO

En 2016, les actifs qui vivent en coloc sont aussi nombreux que les étudiants

Publié le

par Jeanne Pouget

Les sites immobiliers SeLoger et Appartager publient un baromètre sur le marché de la colocation en France. Depuis le premier trimestre 2016, les travailleurs ont rattrapé les étudiants puisqu'ils représentent chacun 43 % de l'ensemble des colocataires français. 

En 1994, la série Friends apparaissait sur nos écrans. Le pitch à l'américaine dépeint alors une réalité quasi inexistante en France : six adultes insérés dans la vie active mais partageant le même toit à Manhattan. Vingt ans plus tard, ce modèle s'est exporté en Europe, d'abord au Royaume-Uni, puis en Espagne et désormais en France.

Manque de place sur le marché immobilier, économies financières face à la crise ou véritable choix de vie, la colocation serait donc de plus en plus une réalité pour les travailleurs, et non plus un charme passager réservé à la vie étudiante.

Baromètre premier trimestre 2016 / SeLoger.com et Apartager.com

La colocation en plein boom

Les colocataires sont de plus en plus des actifs, et ils sont aussi de plus en plus âgés. La moyenne d’âge est ainsi passée de 26,5 à 27 ans en un an. Néanmoins, la tranche d'âge vivant le plus en colocation est celle des 21-25 ans (à 37 %). Le baromètre note également une augmentation de la représentation des plus de 40 ans dont 10 % ont choisi la vie à plusieurs.

Si la colocation apparaît au départ comme une façon plus simple de se loger, ce marché semble de plus en plus bouché. La demande a en effet augmenté de 14 % en un an, faisant de Bordeaux et Paris les villes dans lesquelles il est le plus difficile de trouver un logement partagé (respectivement sept et six demandes pour une place disponible).

Face à la crise, la vie en colocation ne peut donc que continuer à faire recette puisqu'elle représente une économie de 30 % par rapport à la location classique, rappelle l'étude. Un engouement qui ne faiblit pas même si les loyers des appartement à partager ont augmenté de 3 % en un an (environ 461 euros/mois) et que, parallèlement, le budget des colocataires a plutôt eu tendance à stagner.

Baromètre premier trimestre 2016 / SeLoger.com et Apartager.com

À voir aussi sur konbini :