AccueilÉDITO

L'accès à la tombe de Karl Marx est désormais payant

Publié le

par Mathieu Piccarreta

"Monde (capitaliste) de merde". Il y a fort à parier que Karl Marx se retourne dans sa tombe en apprenant qu'il faudra désormais payer pour se recueillir sur son caveau.

La tombe de Karl Marx à Londres. Source : LWilk/Istockphoto

À Londres, dans le cimetière de Highgate, il faudra désormais se délester de quelques 4 livres sterling, soit près de 5,50 euros pour visiter la tombe de Karl Marx.

Une ironie du sort pour le philosophe anticapitaliste. Cette information rapportée par le Wall Street Journal a de quoi faire pâlir les héritiers et autres partisans de la pensée marxiste. Ces derniers voient ici une ultime victoire d'un capitalisme outrancier.

Un système capitaliste sans vergogne

Comment justifier une telle pratique ? Par les coûts nécessaires à l’entretien des lieux qui est pris en charge par une association privée. L'idée est donc d'utiliser les profits des ventes de tickets pour financer l’entretien du caveau et de l'imposant buste de Karl Marx où il est inscrit : "Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !".

Les représentants de l'association préfèrent naturellement invoquer "la redistribution du capital", puisque tout l’argent généré est utilisé pour le cimetière.

Un discours que ne veut pas entendre Ben Gliniecki, un jeune militant marxiste qui déclare au Wall Street Journal :

Je trouve cela dégoûtant, les capitalistes ne reculent devant aucune ironie, aucun mauvais goût, quand il s'agit de gagner de l'argent.

Une pratique en accord avec la pensée marxiste

Nombreux estiment que le philosophe allemand aurait été horrifié d'apprendre que l'accès à sa tombe serait un jour payant. Pourtant, il convient de rappeler que pour l'auteur du Capital, tout travail mérite salaire.

D'ailleurs, Alex Gordon, le président d'une organisation de diffusion de la pensée marxiste, ajoute que le fait de payer pour aller voir la tombe n’est pas nécessairement opposé au marxisme, au contraire :

Marx pensait que tout travail devait être rémunéré, il ne pensait pas qu’on pourrait atteindre une société sans classes en refusant tout simplement de payer pour les choses. Il n’était pas un hippie. On peut dire les choses comme ça.

Moralité : Marx n'était pas un hippie.

À voir aussi sur konbini :