À son tour, le Japon offre un statut légal à une intelligence artificielle

Décidément, les démarches administratives des robots sont de plus en plus faciles.

Après l'incroyable nouvelle de l'attribution de la nationalité saoudienne à un robot, c'est le Japon qui défraie la chronique après avoir décidé d'offrir un titre de séjour officiel à une intelligence artificielle.

Publicité

Newsweek nous apprend que Mirai est un chatbot dont l'avatar est un petit garçon de sept ans. Son nom signifie "futur" en japonais et il fonctionne grâce à l'application de messagerie Line. Il est donc devenu résident permanent du quartier de Shibuya, à Tokyo. Officiellement, son objectif est de faciliter les liens entre les autorités locales et les habitants, en transmettant des messages des citoyens à l'administration.

Il y a quelques jours, Sophia, un robot produit par Hanson Robotics, s'était vu décerner la nationalité saoudienne après une prestation remarquée à un salon de technologie, suscitant les sarcasmes de nombreux internautes qui faisaient remarquer que les robots avaient probablement plus de droits que les femmes dans cette monarchie ultraconservatrice.

À lire -> L’Arabie saoudite accorde la citoyenneté à Sophia, un robot humanoïde

Publicité

Par Justina Bakutyte, publié le 06/11/2017

Pour vous :