AccueilÉDITO

Voilà à quoi va ressembler la barrière qui protégera la tour Eiffel

Publié le

par Chayma Mehenna

L’architecte a été désigné, le projet validé et un permis de construire déposé. 

© Mairie de Paris

On vous en parlait il y a à peine un mois, la tour Eiffel, le monument payant le plus visité du monde, symbole même de Paris, va bientôt être entourée d'une protection de verre.  Renforcer la sécurité, rassurer, voilà la principale préoccupation de la préfecture de police et de la mairie de Paris. De cette inquiétude est née l'idée d'ériger une barrière de protection autour de la dame de Fer. L'architecte a qui a été confiée la réalisation du projet, rapporte Le Parisien, se nomme Dietmar Feichtinger. Autrichien installé à Paris, il est notamment connu pour son travail sur la passerelle Simone-de-Beauvoir, qui relie le parc de Bercy à la Bibliothèque nationale de France, et pour le nouveau pont permettant l’accès au mont Saint-Michel.

Le mur de verre prévu autour de la tour Eiffel mesurera près de 3 mètres de haut et sera à l'épreuve des balles. L’installation sera complétée de plaques métalliques le long des allées latérales. L’impact visuel devrait être minime, rassure le dossier de présentation du dispositif. Des sas d’accès et de sortie serviront aux livraisons et aux services de secours. Attendez-vous, quant à vous, visiteurs, à devoir passer par des tourniquets en verre. Le coût de l'infrastructure est estimé à 20 million d'euros. Si cette décision ne plaît pas à tous (notamment aux riverains, à la maire du 7e arrondissement, Rachida Dati, et aux élus siégeant au conseil d’administration de la Société d’exploitation de la tour Eiffel, qui estiment avoir été mis devant le fait accompli), la discussion n'est pas envisagée. La sécurité avant tout.

Pour les quelque 6 millions de visiteur annuels, c'en est fini des portraits et selfies pris de loin devant la tour mythique. Ils seront compromis par la présence de cette barrière en verre "extra-clair". Enfin, ce sera toujours mieux que les disgracieuses barrières en métal que l'on rencontre actuellement.

À voir aussi sur konbini :