(© wikimedia)

À partir d’aujourd’hui, des bus londoniens rouleront… au café

À partir de ce lundi 20 novembre, les fameux bus rouges à étage de Londres rouleront grâce à un biocarburant issu du recyclage de café. What else ?

(© Wikimedia)

Désormais, les moteurs des bus londoniens sont alimentés par un carburant vert composé de 80 % de diesel et de 20 % de biocarburants comprenant de l’huile extraite du marc de café recyclé. La concrétisation à grande échelle d’une invention de la start-up britannique Bio-Bean soutenue financièrement par la compagnie pétrolière Shell.

Publicité

Cette technologie propre de recyclage des déchets issus du café, qui à l’origine était destinée à faire des combustibles domestiques, a donc atteint le stade de processus industriel :

"C’est un formidable exemple de ce qu’on peut faire quand on commence à considérer les déchets comme des ressources inexploitées : au lieu d’envoyer le marc de café à la décharge où il relâche du méthane et du C02, nous le collectons, le recyclons et le transformons en carburant propre", explique Arthur Kay, fondateur de la société Bio-Bean au Monde.

Réduire les émissions de carbone des bus de 10 % à 15 %

Comme l’explique le quotidien, l’entreprise collecte le marc de café auprès des bars et des restaurants de Londres et d’autres villes d’Angleterre avant de le transformer en huile qu’elle mélange à du diesel et à d’autres carburants verts dans son usine située à 20 kilomètres de Cambridge.

Publicité

Un procédé gagnant-gagnant puisque les établissements n’ont pas à faire le recyclage eux-mêmes et sont ainsi débarrassés gratuitement de ces déchets alimentaires. Déchets qui finissent ainsi transformés en biocarburants pour faire carburer (c’est le cas de le dire) les bus, tout en réduisant leurs émissions de CO2.

Selon Bio-Bean, cette huile à base de café permettrait de réduire les émissions de carbone des véhicules de 10 % à 15 % sans avoir à changer leurs moteurs. Elle espère peut-être bientôt pouvoir étendre son concept aux célèbres taxis noirs. Une bonne raison de boire encore plus de café !

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 20/11/2017

Pour vous :