c) Black Mirror / Netflix

À leur tour, Facebook et Instagram veulent vous aider à décrocher

Un petit pas de plus dans la guerre contre les écrans.

© Black Mirror / Netflix

L’équation est aussi improbable qu’insoluble : certains des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) veulent vous aider à passer moins de temps sur leurs produits – alors même qu’ils gagnent de l’argent en vous faisant rester le plus longtemps possible.

Publicité

En mai dernier, Google lançait son "Digital Wellbeing" (bien-être numérique). Un mois après, c’était Apple, avec son "Screen Time". C’est au tour de Facebook et d’Instagram d’entrer dans la danse : de nouveaux outils seront implémentés pour mesurer le temps que vous passez sur les applis et vous proposer des alertes en cas d’abus. Dans le même espace, il sera également de "muter" ses notifications.

Pour analyser et gérer ses problèmes d’addiction, il faudra se rendre dans les paramètres et l’on tombera sur quelque chose qui ressemblera à ça (ici, Instagram, mais similaire sur Facebook) :

© Instagram

Publicité

Un petit pas de plus, donc, dans la guerre contre les écrans. Coïncidence de calendrier, le Parlement entérinait hier une mesure bien plus radicale pour la jeunesse : l’interdiction du téléphone portable dans les écoles et les collèges. Et la semaine dernière, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au numérique, décidait aussi d’aborder frontalement la problématique.

Si vous pensez être addict, n’hésitez pas à en parler à vos proches, à votre médecin ou relisez simplement nos éventuels remèdes aux fonctionnalités diaboliques pensées pour entretenir notre addiction.

Par Pierre Schneidermann, publié le 02/08/2018

Copié

Pour vous :