AccueilÉDITO

Le dernier jour de son mandat, Obama a versé 221 millions de dollars aux Palestiniens

Publié le

par Cyrielle Bedu

BERLIN, GERMANY – NOVEMBER 18: Barack Obama, President of the United States of America, arrives at the German Chancellery on November 18, 2016 in Berlin, Germany. Barack Obama meets with european leaders at the end of his last trip to Germany as the U.S. President. (Photo by Florian Gaertner/Photothek via Getty Images)

Avant de passer le pouvoir à Donald Trump, l'administration Obama a débloqué une grosse somme d'argent destinée à l'Autorité palestinienne.

Barack Obama en visite officielle à Berlin le 18 novembre 2016. (© Florian Gaertner/Photothek via Getty Images)

221 millions de dollars, soit 205 millions d'euros. C'est le montant du fonds débloqué par l'administration Obama pour les Palestiniens, selon l'Associated Press. L'annonce du versement de cet argent a été officiellement faite juste avant l'investiture de Donald Trump. Le matin même, pour être plus précis. L'ancien secrétaire d'État américain John Kerry a en effet informé le Congrès de ce déblocage vendredi 20 janvier, et c'est seulement lundi 23 janvier que des responsables américains (qui ont tenu à garder l'anonymat) ont révélé l'information.

Ces fonds ont pour but d'apporter un soutien humanitaire à Gaza et d'aider l'Autorité palestinienne à se structurer pour assurer la création et l'administration d'un futur État palestinien.

En 2015 et en 2016, le Congrès américain avait déjà approuvé un financement destiné aux Palestiniens, mais deux membres du Parti républicain avaient alors bloqué l'initiative. Depuis, l'administration Obama n'avait cessé de faire pression sur le Congrès pour que cet argent soit débloqué, avant de finalement imposer le versement de ces fonds avant de quitter la Maison-Blanche.

Le transfert a donc été effectif le jour de l'investiture de Donald Trump. Le nouveau président américain, qui compte rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en février, et qui entretient de bonnes relations avec lui, n'a pas encore réagi.

À voir aussi sur konbini :