AccueilÉDITO

Après 7 mois de prison au Bangladesh, Moussa Ibn Yacoub est de retour en France

Publié le

par Salomé Vincendon

L'humanitaire, retenu par les autorités bangladaises depuis le 19 décembre, avait annoncé le 24 juillet l'abandon des charges "d'activités suspectes" et "d'usurpation d'identité" pesant contre lui. Après sept mois éprouvants, il est arrivé sur le territoire français le soir du dimanche 7 août.

Sous les cris de "Moussa, Moussa, Moussa" et des applaudissements, ceux qui ont soutenu pendant des semaines Moussa Ibn Yacoub, notamment avec le hashtag #FreeMoussa, étaient nombreux pour accueillir l'humanitaire à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle (Val-d'Oise), le soir du dimanche 7 août.

Comme nous vous l'avions raconté, Moussa Ibn Yacoub s'était rendu au Bangladesh avec l'association BarakaCity pour venir en aide aux Rohingyas, une minorité musulmane fuyant la Birmanie. Depuis le 19 décembre, il était retenu sur le territoire bangladais pour "activités suspectes" et "usurpation d’identité". Dans une vidéo, il avait annoncé il y a deux semaines sa libération, à la suite de l'abandon des poursuites.

Dans une vidéo postée sur Periscope, on le voit très ému, d'abord avec la tête entre les mains puis serrant pendant plusieurs minutes des proches dans ses bras. Il a également tenu à dire quelques mots aux médias présents. "Vraiment merci, merci, merci à tous d'être venu ici", commence-t-il, avant de rappeler que ses soutiens ne l'ont pas seulement soutenu lui, "mais toute une cause, [celle qui lui tient] à cœur".

L'intervention est courte, juste le temps d'annoncer une conférence de presse pour le mercredi 10 août, à Montreuil (Seine-Saint-Denis), avant d'être de nouveau acclamé par des cris et des applaudissements. Très encadré par ses proches, il a rapidement rejoint sa famille.

À voir aussi sur konbini :