AccueilÉDITO

Cinq choses à savoir sur le paquet de cigarettes neutre

Publié le

par Théo Chapuis

Bientôt, rien ne ressemblera plus à un paquet de cigarette qu’un autre paquet de cigarette, peu importe sa marque (Source image : L’internaute)

Fumeurs, le paquet neutre s'installe petit à petit chez vos buralistes. Konbini répond à cinq questions toutes bêtes à son propos.

Bientôt, rien ne ressemblera plus à un paquet de cigarettes qu'un autre paquet de cigarettes, peu importe sa marque (via L'internaute)

“On ne passe pas d’un paquet de 7 euros à un paquet à 10 euros en quelques mois”, expliquait la minstre de la Santé Marisol Touraine voilà un mois. La politique de l'augmentation du prix, oui, mais pas si on la couple à la nouvelle stratégie du gouvernement contre les effets néfastes du tabac : le paquet neutre, une première en Europe.

Les paquets neutres, c'est quoi exactement ?

Amis fumeurs, rassurez-vous, il n'y a que l'emballage qui change. Or bientôt rien ne discernera l'emballage de vos tiges de huit de celles du voisin : même forme, même taille, même couleur et même typographie. Pas de logo, mais une photo "choc" occupant 65 % de la surface du paquet (contre 30 à 40 % aujourd'hui).

Pourquoi le gouvernement veut-il les instaurer ?

Parce que c'est moche. Sérieusement. "Le paquet neutre, c'est laid et c'est fait pour", a justifié la ministre sur LCI, d'après Le Figaro "L'objectif est de casser le côté attractif de beaucoup de paquets de cigarettes". Cette décision, mesure symbolique de la loi Santé, a pour but de faire baisser la consommation de tabac. Pour rappel, chaque année on compte 78 000 victimes du tabac en France.

Jugé comme une arme anti-marketing fort dissuasive par ses soutiens, le paquet neutre réunit a priori tous les ingrédients pour rendre l'image de la clope moins glamour : "Le paquet neutre donne moins envie de fumer au jeune, il est moins sexy, il augmente la perception de dangerosité", comme a plaidé le rapporteur, le socialiste Gérard Sebaoun.

C'est pour quand ?

Figurez-vous que ça a déjà commencé. Vendredi 20 mai, les buralistes ont commencé à recevoir quelques paquets de cigarettes neutres, petit à petit. Ils sont chargés d'écouler tous les stocks "d'anciens" emballages de cigarettes avant le 1er janvier 2017, jour où il sera officiellement impossible de se procurer un paquet de clopes frappé de son design original dans l'enceinte des frontières françaises.

La France est-elle seule ?

Dans la guerre contre le tabac, la France n'est pas seule. Le Royaume-Uni applique cette même mesure de santé sur son territoire depuis mai 2016 et l'Irlande devrait suivre d'ici peu. D'autres pays comme l'Afrique du sud, la Hongrie, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, la Suède et l'Uruguay se sont engagés à faire la promotion du paquet neutre. Au Burkina Faso, la mesure tarde à être mise en œuvre mais devrait être une réalité d'ici quelques temps.

Or le grand pionnier du paquet neutre, c'est l'Australie. Canberra a introduit cette mesure dès le 1er janvier 2012 et n'autorise plus que les paquets neutres à la vente depuis le 1er décembre 2012.

C'est efficace ?

Eh bien, c'est tout le problème. La seule manière de vérifier l'efficacité de la mesure est de se baser sur l'expérience australienne. Le ministère de la Santé d'Australie a vite communiqué sur de bons résultats de diminution du tabac deux ans après l'instauration du paquet neutre :

"Le taux de tabagisme a diminué de façon significative pour les personnes âgées de 14 ans ou plus, passant de 15,1 % en 2010 à 12,8 % en 2013. Et pour les personnes âgées de 18 ans et plus, il est passé de 15,9 % en 2010 à 13,3 % en 2013."

Or, comme le rappelle Slate, le tabagisme est en baisse constante dans le pays depuis... 1991. Et lorsqu'on observe la courbe ci-dessous, rien ne permet d'affirmer que c'est bien l'instauration du paquet neutre qui a permis ce recul entre 2011 et 2013.

Par ailleurs, le tabac est la cible privilégiée des politiques de santé depuis longtemps en Australie : la publicité est interdite dans les médias depuis 1990 ; les messages de prévention sont placardés sur les paquets depuis 1995 et les photos depuis 2006... D'ailleurs le paquet, qui coûtait déjà plus de 20 dollars australiens (13 euros) en 2013, subit une hausse de son prix de 12,5 % chaque année depuis 2015, et ce jusqu'en 2017.

Il semble donc que c'est grâce à un arsenal de persuasion multiple, et non grâce au seul paquet neutre, que l'Australie est en train de faire reculer le tabagisme. Pour le vérifier chez nous, pas d'autre choix que d'attendre un premier bilan à la suite de l'instauration du paquet neutre sur tout le territoire.

À voir aussi sur konbini :