En 2050, quatre fois plus de pollen d'ambroisie en France

L'ambroisie, que l'on trouve surtout en Rhône-Alpes, est l'une des plantes les plus allergisantes en France. D'ici 2050,le pays en comptera quatre fois plus.

iStock_000009307204_Medium

Selon une étude parue dans la revue Nature, le réchauffement climatique devrait voir proliférer l'ambroisie, une des plantes les plus allergisantes en France, d'ici 2050, multipliant sa présence par quatre et l'étendant sur la majorité du territoire national et continental. Un cauchemar en perspective pour les allergiques aux pollens, un symptôme qui toucherait un Français sur trois.

Publicité

Venue d'Amérique du Nord il y a moins d'un siècle, l'ambroisie – dont le nom évoque poétiquement la nourriture ingérée par les dieux grecs pour rester éternellement jeunes – s'est surtout installée dans le Sud-Est de la France, où on peut la retrouver à partir de fin août. Malgré les nombreuses campagnes d'arrachage menées dans la région, la plante continue de proliférer dans les zones habitées.

Catégorisée comme aussi allergisante que les graminées (le niveau maximal selon le classement du réseau national de surveillance aérobiologique), l'ambroisie est la principale coupable du rhume des foins en Amérique du Nord – et bientôt en Europe, à en croire l'étude.

Pour l'équipe de chercheurs responsables de ces prédictions, le réchauffement climatique expliquerait en partie cette future prolifération, mais pas seulement. Ainsi, la capacité de dispersion de cette saloperie  l'ambroisie, mais aussi la nouvelle utilisation du sol par l'agriculture, ont leur part de responsabilité dans cette hypothétique prise de contrôle de la plante allergène sur notre territoire. Selon les estimations de l'OMS, un Français sur deux souffrira d'allergie d'ici 2050. Pollen partout, justice nulle part.

Publicité

Par Thibault Prévost, publié le 28/05/2015

Copié

Pour vous :