AccueilÉDITO

2029 : l'année où les robots domineront la planète ?

Publié le

par Naomi Clément

A.I., Real Humans, I, Robot... nombreuses sont les fictions qui évoquent un futur plus ou moins proche où les robots tenteraient de prendre le contrôle des humains. Pour l'Américain Ray Kurzweil, écrivain futuriste et surtout directeur de l'ingénierie chez Google, ce moment de l’histoire de la civilisation où l’intelligence artificielle surpasse l’intelligence humaine serait imminent.

L'intelligence artificielle mise en scène dans le film "I, Robot" © Twentieth Century Fox Film Corporation

Raymond "Ray" Kurzweil est l'un des partisans du concept de la "singularité". Concept selon lequel l'intelligence artificielle deviendra si développée que l'individu humain ne pourra plus la contrôler, jusqu'à perdre le pouvoir sur son propre destin. Et pour cet ingénieur américain, qui est en outre persuadé que l'immortalité sera un jour possible, ce moment devrait se produire dès 2029.

Cette prophétie ne repose (malheureusement) pas sur les propos d'un illuminé en mal d'histoires futuristes. Pour rappel, Ray Kurzweil est à l'origine de nombreuses innovations qui ont révolutionné la technologie, à l'instar du premier scanner, du premier ordinateur avec un programme de reconnaissance faciale, du premier système de synthèse vocale de la parole, et encore une bonne douzaine d'autres "premiers".

Le plus grand laboratoire d'intelligence artificielle

Alors, s'il se permet de prédire ce basculement dans une quinzaine d'années, c'est qu'il sait de quoi il parle. En effet, dans un article récent, le Guardian rappelle que le géant du Web Google (l'employeur de monsieur Kurzweil, donc) fait actuellement d'énormes investissements dans le but de mettre sur pied le plus grand laboratoire d'intelligence artificielle jamais créé au monde.

Voilà pourquoi, selon Ray Kurzweil, les robots et ordinateurs ne seront pas seulement capables de connaître l'itinéraire le plus rapide pour un aller-retour Paris-Bordeaux. Très bientôt, ils seront également aptes à engager une conversation, apprendre des choses, faire des blagues, raconter des histoires et même... draguer.

Flippant, oui. Mais pour l'instant, comme nous vous le rappelions il y a quelques mois avec Cleverbot, les robots dotés d'intelligence artificielle ne sont toujours pas capables de construire un scénario de film qui tient la route. Alors, de là à nous passer la bague au doigt, le chemin semble encore bien long.

À voir aussi sur konbini :