Pour 2025, l'UE veut la 5G et du wifi gratuit pour tous

L'Union européenne a dévoilé les grandes lignes de son programme de développement des télécoms pour 2025, avec l'objectif d'offrir du wifi partout.

2651370950_2e310a9dd1_b

© Roban Kramer/Flickr

Dans dix ans, peut-être, l'accès à Internet en Europe n'aura strictement rien à voir avec ce que nous connaissons actuellement : de Madrid à Varsovie, de Vilnius à Budapest, le wifi public sera partout, avec une borne à chaque clocher, offrant des vitesses de connexion ébouriffantes tandis que nos téléphones portables nous amèneront des informations en 5G.

Publicité

Le 13 septembre, la Commission européenne a dévoilé les grandes lignes de sa stratégie de développement des télécommunications d'ici à 2025, en premier lieu desquelles la mise à disposition d'un prêt de 120 millions d'euros pour aider les collectivités locales à "proposer une connexion wifi gratuite à tous, par exemple à l’intérieur et autour des bâtiments publics, des centres de santé, des parcs ou d’autres lieux publics".

L'initiative, baptisée "Wifi4EU", a pour ambition d'accompagner environ 8 000 communes européennes dans les quatre prochaines années (c'est peu, rapporté aux 90 000 communes du territoire, mais c'est déjà ça).

Un accès universel à Internet

Bruxelles précise que l'Union européenne fournira le matos pour les points d'accès, utilisables par tous les résidents et visiteurs européens, mais que les pays paieront un abonnement mensuel et auront pour tâche de les maintenir en bon état.

Publicité

Dans le même temps, le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, a réaffirmé son intention de déployer la 5G d'ici à 2025, malgré les protestations d'Orange et des autres fournisseurs d'accès à Internet, à la suite de la nouvelle politique de l'UE sur la neutralité du Net. En principe, donc, l'horizon semble dégagé pour les tenants d'un accès à Internet universel.

En théorie seulement, car la belle utopie sans fil de l'UE n'est quand même pas pour tout de suite. Comme le relève Numerama, il y a quand même une condition : le wifi gratuit, d'accord, mais les communes devront "s'engager à ne pas concurrencer des offres similaires de wifi qui existent déjà, qu'elles soient publiques ou privées". Autant dire qu'avec le maillage de hotspots privés qui couvre le territoire français, nous ne sommes pas prêts de voir débarquer Wifi4EU. Mais au moins, ça en fera plus pour les autres.

Par Thibault Prévost, publié le 16/09/2016

Copié

Pour vous :