AccueilÉDITO

Amazon annonce l'ouverture de sa première librairie new-yorkaise

Publié le

par Thibault Prévost

Après avoir ouvert des points de vente physiques à Portland, San Diego et Seattle, le géant du livre numérique s'attaque à New York.

Après avoir consciencieusement monopolisé et affronté le secteur de l'édition depuis le début de la décennie et probablement signé l'arrêt de mort d'une bonne partie des libraires indé outre-atlantique, Amazon a réalisé ces dernières années que finalement, ces bâtiments du siècle dernier un peu vieillots qui permettaient aux gens d'acheter des livres ou simplement de les feuilleter dans un cadre agréable tout en parlant bouquin avec des vendeurs humains et calés dans leur domaine – oui, voilà, des librairies –, c'était pas une si mauvaise idée.

Alors l'entreprise de Jeff Bezos s'est à son tour transformée en libraire, faisant fleurir des points de vente stylés, tout de briques et d'acier, à Portland, San Diego et Seattle, en même temps que 22 pop-up stores disséminés dans les grandes métropoles américaines. Et le 5 janvier, la firme a annoncé son implantation prochaine à New York. Au programme : un bâtiment de 370 mètres carrés niché en plein cœur de la Grosse Pomme, plus précisément dans le centre commercial Time Warner Center, à quelques encablures de Central Park, précise le Wall Street Journal.

À l'intérieur, des livres physiques – hourra ! – proposés au même prix que sur le site, tandis que les fiches "conseil de lecture", comme celles que l'on trouve chez les libraires (ou chez les génies de la Fnac), proviendront... des commentaires en ligne, évidemment, mais aussi de la base de données du site Goodreads. Enfin, tout ça sera réservé aux clients Amazon Prime, évidemment, ceux qui paient 99 dollars (93 euros) l'an contre la garantie d'être livré en une heure, peu importe le produit.

Ouverture prévue en 2017, en même temps que deux nouveaux points de vente à Chicago et Boston (et une centaine de pop-up stores dans tout le pays). Avant de débarquer en Europe pour achever le monde de l'édition, en même temps que celui de la grande distribution ? En 2014, une étude du cabinet Xerfi voyait Amazon devenir "le premier libraire de France" en... 2017, devant la Fnac. Nous n'y sommes pas encore, mais avec une stratégie d'expansion aussi agressive, ça ne saurait tarder.

À voir aussi sur konbini :