AccueilÉDITO

En 2016, le mot de passe le plus utilisé était toujours… 123456

Publié le

par Louis Eustache

Une nouvelle étude révèle que plus de la moitié des gens utilisent toujours des mots de passe très peu sûrs.

Elliot Alderson ne commettrait pas cette erreur… (© USA Network)

L'un des inconvénients de vivre à l’ère digitale est clairement la quantité gigantesque de mots de passe dont il faut se souvenir. Pour contourner le problème, certains choisissent d’en trouver un basique et de l’utiliser partout. À l’image de Mark Zuckerberg et de son "dadada" qui lui avait valu de se faire hacker. Car c’est bien là qu’est le risque : devenir une cible facile pour les pirates.

Une étude récente menée par l'entreprise de sécurité informatique Keeper Security montre que des millions de personnes utilisent des combinaisons beaucoup trop simples.

On y découvre que même à l’ère post-Edward Snowden, le mot de passe le plus commun en 2016 était encore 123456 (17 % des sondés). Le reste du classement inclut d’autres suites de chiffres simplissimes, le très traditionnel "mot de passe", et "qwerty". L'équipe de chercheurs affirme :

"Les 25 mots de passe les plus utilisés en 2016 correspondent à plus de 50 % des 10 millions que nous avons analysés."

Ci-dessous, le top 10 des mots de passe les plus courants en 2016 :

  1. 123456
  2. 123456789
  3. qwerty
  4. 12345678
  5. 111111
  6. 1234567890
  7. 1234567
  8. password
  9. 123123
  10. 987654321

Si vous reconnaissez l'un de ces mots de passe comme étant le vôtre, il est grand temps d'en changer.

La méthode la plus communément utilisée par les hackeurs pour trouver un mot de passe est l’attaque par force brute : une fois configuré par un pirate, un logiciel automatisé essaiera tous les mots du dictionnaire et les mots de passe les plus communs jusqu’à déverrouiller la cible.

Plus un mot de passe est complexe, plus il faut de temps pour le décrypter. Si vous suivez les bonnes recommandations, il faudra plusieurs années à un hackeur pour identifier votre combinaison, ce qui devrait suffire à en décourager certains.

(Source : GIPHY)

(via giphy)

Comment choisir un mot de passe sûr ?

Oubliez les mots piochés dans le dictionnaire ou les phrases courtes.

Il est recommandé d’utilisé une large variété de caractères numériques, de majuscules, de minuscules et de caractères spéciaux. Et pour ceux qui manquent d’inspiration, il y a toujours les générateurs en ligne, certains proposent même des emojis.

Il est également important de ne pas utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes. Une autre méthode pour se protéger et d’utiliser des facteurs multiples d’identifications comme, par exemple, l’envoi d’un code par texto pour vérifier votre identité.

Rappelons que dans le pire des cas, l'accès à votre mot de passe permettra aux pirates de voler votre identité, d’utiliser votre adresse e-mail pour une campagne de spam ou d'effectuer des achats avec votre carte de crédit. La menace concerne aussi bien les particuliers que les entreprises et organisations. Malheureusement, il est ensuite très difficile de remonter la piste et d'identifier l'auteur d’une cyberattaque.

(via giphy)

(via giphy)

Dans ce contexte, les grandes entreprises se tournent vers des solutions innovantes comme la technologie biométrique : les empreintes digitales, l’iris, le battement de cœur, l’ADN, la reconnaissance vocale et faciale, etc.

Cependant, les experts remettent en cause la fiabilité de cette méthode, dont ils soulignent les faiblesses. Selon eux, les images postées en ligne et sur les réseaux sociaux constituent une base de données solide pour certains hackeurs, désormais capables de voler une empreinte digitale à partir d’un simple cliché.

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

(via giphy)

(via giphy)

À voir aussi sur konbini :