Depuis 1950, l’homme a produit 8,3 milliards de tonnes de plastique (et ce n’est que le début)

Une étude, publiée mercredi 19 juillet dans la revue Science Advances, révèle que depuis les débuts de son utilisation à grande échelle en 1950, l’homme a fabriqué 8,3 milliards de tonnes de plastique.

2469760871_2c50224a60_o

À Salento, dans le sud de l’Italie. (© Paolo Margari/Flickr/CC)

Une équipe de scientifiques américains a réalisé la première analyse globale de la production, de l’utilisation et de la fin de vie des produits plastiques dans le monde. Depuis le début de son utilisation à grande échelle, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, ces matières fabriquées à base de pétrole (donc non durables et très peu dégradables) ont envahi le monde dans des proportions alarmantes.

Publicité

Depuis 1950, l’humanité a produit 8,3 milliards de tonnes de plastique. Pire, la production mondiale de ce matériau qui pollue massivement l’environnement pourrait atteindre 25 milliards de tonnes d’ici à 2050. Autrement dit, nous allons tripler cette production d’ici les 30 prochaines années, au lieu de la réduire comme le voudrait le bon sens.

L'évolution de la fabrication du plastique à échelle mondiale depuis 1950 (© Science Advances)

L’évolution de la production de déchets plastiques à échelle mondiale, depuis 1950. (© Science Advances)

Seulement 9 % de ce plastique a été recyclé

Le plastique est désormais le troisième matériau le plus fabriqué par l’homme, derrière le ciment et l’acier, indique l’étude. Sauf que sa durée d’usage est beaucoup moins longue : alors que le ciment et l’acier peuvent servir plusieurs décennies, le plastique n’est utile que quelques années (voire quelques heures, ou même quelques minutes, quand il concerne des biens destinés à un usage unique). Le problème, c’est qu’une fois jeté ce matériau met des centaines, voire des milliers, d’années à se dégrader. Un usage clairement éphémère avec des conséquences désastreuses pour l’environnement.

Publicité

Que sont devenues ces 8,3 milliards de tonnes de plastique ? La grande majorité, soit 6,3 milliards de tonnes, est devenue des déchets. Des déchets dont seulement 9 % ont été recyclés et 12 % ont été incinérés, tandis que 79 % se sont accumulés dans des décharges ou dans la nature. Si la quantité exacte est quasiment impossible à déterminer, les chercheurs ont cependant estimé que 8 millions de tonnes de ces détritus avaient été rejetées dans les mers durant la seule année 2010. Le pire, c’est que ce fléau était prévisible depuis au moins les années 1970, comme en témoigne l’archive ci-dessous :

Être acteur du changement

Totalement arrêter de fabriquer du plastique (une matière qui, rappelons-le, n’existait pas il y a un siècle) semble aujourd’hui, hélas, impossible. Néanmoins, les chercheurs rappellent que des solutions existent – comme produire du plastique biodégradable, recycler celui qui ne l’est pas, ou encore mettre en place des politiques publiques strictes pour enrayer cette invasion. En tant qu’individus, nous avons par ailleurs la possibilité (pour ne pas dire la responsabilité) d’agir sur notre manière de consommer, en préférant le "durable" au "jetable".

Publicité

Or les plastiques biodégradables représentent aujourd’hui moins de 1 % de la production globale. Et l’augmentation de la consommation des produits emballés ou à usage unique ne fait qu’augmenter à travers le monde. Certains pays commencent à prendre des mesures, à l’instar de la France qui a interdit les sacs en plastique à usage unique aux caisses des supermarchés en 2016. Néanmoins, en France, nous ne recyclons qu’un sixième de nos déchets plastiques, le reste étant enfoui, brûlé ou jeté dans la nature. Pendant ce temps, le plastique s’accumule : 50 milliards de morceaux de plastique flotteraient sur les océans (qui pourraient d’ici 2050 contenir plus de plastique que de poissons).

Par Jeanne Pouget, publié le 20/07/2017

Pour vous :