AccueilÉDITO

12 comptes Instagram de filles qui m'ont fait réaliser que mes bourrelets à moi aussi sont sexy

Publié le

par Dora Moutot

De plus en plus de filles assument leur corps potelé et le mettent en avant sur Instagram. Ce que la société considère généralement comme des défauts se transforme grâce à elles en atouts physiques. 

Depuis que je peux me souvenir de mon ventre, il a toujours eu des plis de gras et je n'ai jamais vu ça comme un atout, loin de là. Mais grâce aux filles dont je vais vous parler, ma vision des choses a changé.

Pendant longtemps, j'ai espéré devenir mince à coups de régimes bidon pour rentrer dans les critères de beauté des magazines. Dans mon esprit malade, contaminé par les images et les diktats de la presse féminine et de la publicité, être potelée faisait automatiquement de moi une fille moins désirable que celles qui arrivaient à résister à dévorer leur quatre heures.

Je n'arrivais pas à avoir un "corps sous contrôle" et je m'en voulais car j'avais l'impression que tout le monde pouvait y arriver avec un peu de volonté. Du moins, c'était l'histoire que racontaient les médias. Je n'étais donc qu'une grosse flemmarde, un gros lard.

J'ai passé mon adolescence à regarder les bourrelets de mon ventre avec dégoût, car je n'avais tout simplement jamais vu d'images de filles désirables avec des bourrelets. Les filles à bourrelets étaient représentées comme des filles sans rigueur, avec un mode de vie malsain.

À l'époque, les réseaux sociaux n'en étaient qu'à leurs prémices et les seules "références" féminines, étaient les actrices, les chanteuses et les mannequins des magazines féminins. C'était l'époque de Britney Spears et de Christina Aguilera et, croyez-moi, pour être dans le game, il valait mieux avoir un ventre plat (avec un piercing au nombril).

Heureusement, les temps ont changé et désormais, on peut avoir un corps potelé, s'assumer et être ultradésirable, ultrajolie, ultrasexy. Ces femmes-là ne sont pas vraiment encore sur les podiums et dans les magazines, ou trop rarement (une fois par an l'édition "ronde" de l'année... ridicule), mais à vrai dire on s'en tape que ces corps ne soient pas "validés" par les pontes du monde de la mode et de la pub car, sur Instagram, il y a tout un tas de filles qui s'assument et qui se montrent. Et ça fait un bien fou !

La validation du public est là : elles ont des millions de followers et des masses de compliments sur leurs photos. Alors évidemment, les agences de mannequins se réveillent et se mettent à leur courir après. (Ashley Graham est devenue une superstar). Ces filles nous décomplexent et nous montrent qu'être sexy et attirante n'a franchement pas grand-chose à voir avec le poids (tant qu'on ne tombe pas dans l'obésité morbide et que la santé n'en prend pas un coup, bien entendu).

Ces filles sont magnifiques. Vraiment, elles sont belles, leurs corps sont beaux. Je ne pensais pas un jour m'entendre dire ça et le penser sincèrement car, à vrai dire, je n'avais jamais regardé ce type de corps avec ce regard-là. Sans doute parce que personne ne nous en donne l'occasion. On nous apprend immédiatement à les juger de façon négative avant de vraiment les regarder pour leurs qualités esthétiques.

Mais, on ne va pas se mentir, ces filles ont la chance d'avoir de jolis minois et leurs kilos sont très bien répartis. Mais, elles ne sont pas "exceptionnelles" non plus, dans le sens ou elle ne sont pas particulièrement grandes, ni particulièrement grosses. Elles sont tout simplement potelées, un peu enrobées, avec des bonnes cuisses. Elles sont comme beaucoup de femmes aujourd'hui, ni particulièrement minces, ni particulièrement grosses. La seule différence, c'est qu'elles osent montrer leurs formes. Elles osent se mettent en valeur. Elles osent porter un crop-top. Ces formes qu'on a tendance à qualifier de "défauts" deviennent, avec elles, des atouts.

Alors, j'ai eu envie de vous faire une sélection de ces filles qui pour moi sont devenues des sortes de modèles d'acceptation et de célébration de leurs corps, qui ont fait évoluer mon regard sur le corps des autres femmes et aussi sur le mien, et qui au passage m'ont convaincue que moi aussi, j'ai le droit de porter un bikini à la plage, et que  je suis même plutôt sexy dedans.

Jody Day

Une photo publiée par Jody (@jdoday) le


Une photo publiée par Jody (@jdoday) le

Isabel Hendrix


Lulu B


Yasmin Moon Moon


Erika Lipps


Barbie Nox


Me, being scary

Une photo publiée par barbie ferreira not nox (@barbienox) le

Denise Bidot


Ashley Graham


Citlali Flores


Paloma Elsesser


Stefania Ferrario


Iskra Lawrence


À voir aussi sur konbini :