(© USA Network)

Un mythe s’effondre : éjecter une clé USB "en toute sécurité" n’est plus obligatoire

La prochaine mise à jour de Windows 10 enterrera définitivement l'option "débrancher le périphérique en toute sécurité".

"Éjecter ce périphérique en toute sécurité." Depuis la préhistoire de l’informatique familiale, cette injonction à traiter le matériel avec précaution fait partie de notre éthique numérique, que nous la respections ou non. Combien de fois, depuis nos premières heures de souris et de clavier, du salon au bureau en passant par l’école, avons-nous subi le regard réprobateur de celui ou celle estampillé·e "spécialiste des ordinateurs", consterné·e, lorsqu’on arrachait sans ménagement une clé USB de l’ordinateur auquel elle était jusque-là amarrée ?

Combien de fois, conditionnés par cet avertissement sécuritaire, nous sommes-nous demandés ce à quoi nous avions échappé en débranchant le périphérique sans enclencher au préalable un protocole inconnu de sécurisation du débranchement ? Risquions-nous la perte totale et irréversible des données de la clé USB ? La mort par électrocution ? La damnation éternelle par les divinités de l’informatique ?

Publicité

Face à cette menace diffuse et inconnue, arracher sa clé USB d’un coup sec avait quelque chose d’éminemment punk : une sorte de bras d’honneur aux protocoles, un éloge du risque, un refus net et grandiloquent de céder au dogme de la prudence. Mais nous sommes désormais en 2019, et ce genre de questionnements appartient au passé.

Des protections en place depuis Windows 7

Le 8 avril, Microsoft lui-même a enterré la pratique en annonçant qu’une option présente sur Windows 10, appelée "suppression rapide", est désormais activée par défaut à tout périphérique USB branché sur vos machines, si vous possédez la dernière mise à jour du système d’exploitation, la version 1809. Techniquement, l’information n’a rien de nouveau, rappelle The Verge, puisque la version 1809 est déployée depuis octobre 2018, mais Microsoft n’a commencé à en informer les professionnels de l’informatique que maintenant.

Concrètement, Microsoft a semble-t-il compris que la majorité d’entre nous refusait de se plier à la manipulation permettant d’éjecter une clé USB sans problème et a réagi en proposant un autre système. Jusqu’ici, lorsque vous branchiez votre clé, Windows donnait la priorité à la vitesse de transfert et de stockage de fichiers en mettant constamment en mémoire cache les informations échangées entre votre machine et votre périphérique. Rapide, mais un peu plus risqué pour l’intégrité de vos fichiers.

Publicité

Désormais, le mode par défaut sera celui mettant l’accent sur la sécurité : vous pourrez débrancher votre clé quand vous le souhaitez, mais la vitesse de transfert des fichiers en pâtira nécessairement (si vous faites partie des bons élèves de l’éjection de périphériques ou que vous transférez souvent de gros volumes de fichiers, vous aurez toujours la possibilité de revenir à l’ancien système).

Enfin, vous l’ignoriez certainement, mais The Verge explique que Microsoft inclut des protections contre vos pratiques d’arrachage barbares depuis au moins Windows 7, ce qui explique que notre génération n’ait probablement jamais connu de corruption de fichiers à la suite d’une éjection de clé USB mal contrôlée. Ça ne nous empêchera pas de nous rappeler avec nostalgie de la bonne vieille époque ou les machines nous laissaient encore le choix de prendre des risques.

Par Thibault Prévost, publié le 09/04/2019