Le jeu indé de la semaine : Pikuniku, entre cynisme, espièglerie et WTF

Pikuniku est une énième preuve qu’en jeux vidéo, il ne faut surtout pas se fier aux apparences.

On sait bien qu’il ne faut pas se focaliser sur les trouvailles d’un seul éditeur, mais que voulez-vous, les génies de Devolver Digital ont encore frappé pour nous dégoter une autre perle de studios indépendants. L’équipe de Sectordub rassemble des petits talents du jeu loufoque, dont le créateur de l’addictif Reigns ou encore l’esprit tordu à l’origine de Giraffes Volleyball Championship 2016.

Publicité

Sous ses apparences enfantines, Pikuniku se révèle être un jeu de plateformes et de puzzle extrêmement bien ficelé. La prise en main peut paraître étrange au début, car votre personnage (une espèce de patate molle avec des jambes) se déplace avec flegme et une apparente maladresse. En réalité, cela n’influence en rien le gameplay. Votre "monstre" se contrôle très facilement, et les divers mouvements parasites et chutes dont votre patate est capable apportent une dose supplémentaire d’humour.

Vous évoluez dans une sorte de "petit open-world en 2D" à la direction artistique plutôt soignée malgré sa simplicité. Différentes quêtes principales ou optionnelles vous demanderont d’alterner entre des circuits de plateformes (parfois corsés), des mini-jeux plutôt amusants et des phases de réflexion assez accessibles mais toujours fun.

Une classique rencontre avec l’Esprit du toaster.

Publicité

La force de Pikuniku réside surtout dans son écriture magnifiquement exécutée : vos zygomatiques seront mis à dure épreuve. L’humour est extrêmement cynique et contraste avec le ton coloré enfantin pour un résultat détonant. Seul défaut, classique du jeu indé : comptez seulement 4-5 heures pour finir le jeu, même si certains y passeront peut-être quelques heures de plus pour le 100 %.

Aussi, beaucoup de réflexions sont en réalité portées sur notre société actuelle : de la société de consommation à l’asservissement au marché, de l’écologie à l’abrutissement des masses, du monde du travail à l’individualisme. Sous ses airs de coloriages, Pikuniku est une vraie fresque satirique. Amateurs d’absurde, ce jeu est pour vous.

Pikuniku est disponible sur Nintendo Switch et sur PC via Steam ou gratuitement via Twitch Prime.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 25/01/2019

Pour vous :