© France 2

Comment Jawad Bendaoud est devenu le mème le plus viral de Twitter

Jawad a percé jusqu'aux États-Unis.

Les internautes ne connaissent que trop bien Jawad Bendaoud, condamné en appel à quatre ans de prison le 29 mars dernier pour avoir hébergé les terroristes à l'origine des attaques meurtrières du 13 novembre 2015 à Paris. Si l'affaire judiciaire n'a rien d’amusant, "le logeur de Daesh", âgé de 32 ans, a été un véritable exutoire pour les Français à cause de ses déclarations toutes plus fantasques les unes que les autres, créant des situations toujours plus absurdes sur un sujet pourtant sérieux.

Aujourd'hui, il est à nouveau devenu un phénomène sur les réseaux sociaux : les dernières images du verdict rendu par le tribunal correctionnel de Paris ont créé l'émule sur le Web. La vidéo de l'entrée de l'accusé dans la salle est en effet complètement surréaliste : torse bombé, regard appuyé à la caméra, démarche étrange... Il n'en fallait pas plus pour que ce court extrait de France 2 devienne viral. Et cette fois, Jawad a traversé les mers et les frontières.

L'utilisateur Twitter  a été l'un des premiers à diffuser cette vidéo, en demandant aux usagers du réseau social de lui trouver la meilleur légende. Une quinzaine de milliers de retweets et 161 millions de vues plus tard, la vidéo est la plus regardée de l'année sur Twitter, et serait même, selon certains, la plus vue de tous les temps sur le réseau.

Ce succès s'explique notamment par l'arrivée de ce mème outre-Atlantique. En effet, divers médias ou influenceurs américains se sont emparés du désormais nommé "Man in The Tough Guy Entrance Meme" pour illustrer leurs propos. La célèbre page humoristique américaine Daqam (12 millions d'abonnés) l'a notamment reprise, donnant encore un peu plus de visibilité à Jawad :

"Comment je reviens dans la queue du McDo après qu'ils aient oublié mes sauces"
Voir cette publication sur Instagram

Can’t forget the sauces (via: kruegerXXVI/twitter)

Une publication partagée par Daquan Gesese (@daquan) le

 

Publicité

Parodiée, réutilisée, moquée, la vidéo a déjà été tordue dans tous les sens par divers médias ou "memelords". Pourtant, les internautes anglo-saxons ne semblent pas connaître ni même s’être renseignés sur l’origine de cette vidéo, et n'ont donc pas idée de l’affaire judiciaire qui concerne Jawad Bendaoud.

Il aura fallu attendre six jours pour que des sites comme Buzzfeed commencent à mettre la lumière sur cet étrange personnage. Suite à ces explications, un malaise s’est fait sentir chez certains internautes, qui se rappelaient bien entendu des attentats du 13 novembre 2015 mais n’avaient jamais fait le lien avec le "logeur de Daesh".

 

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 09/04/2019

Pour vous :