©SIE Santa Monica

Game Awards 2018 : God of War sacré meilleur jeu de l’année

La concurrence était rude cette année aux Game Awards : entre Assassin’s Creed Odyssey, Red Dead Redemption 2 ou encore Celeste, c’est finalement Kratos qui s’impose.

(© Sony)

Avec des titres tels que Assassin’s Creed : Odyssey, Marvel’s Spider-Man et surtout Red Dead Redemption 2, personne ne pouvait deviner avec certitude quel opus serait désigné "jeu de l’année" aux Game Awards. C’est finalement God of War qui a remporté le trophée. Le choix de faire un reboot total de la franchise a porté ses fruits pour les studios de Sony Santa Monica. L’équipe remporte aussi les prix du "meilleur jeu d’action/aventure" et de la "meilleure direction de jeu" (qui récompense les visions innovantes).

Publicité

God of War avait déjà été acclamé par les critiques lors de sa sortie en avril dernier, les professionnels et joueurs saluant le renouvellement radical de la mythique saga. Délaissant la Grèce antique au profit de la glaciale Scandinavie, le titre a su convaincre par son univers à l’esthétique léchée, son scénario axé sur la relation entre Kratos et son fils Atreus, ou même la richesse de l’action et d’un gameplay complètement revisité.

Red Dead Redemption 2 n’a donc pas réussi à remporter le prestigieux prix, malgré ses records de vente. Toutefois, le jeu de Rockstar repart quand même la tête haute en raflant des récompenses pour "la meilleure narration", "la meilleure bande originale", "la meilleure ambiance sonore" et un prix de la "meilleure performance d’acteur" remis à Roger Clark (le doubleur d’Arthur Morgan, le protagoniste de RDR2).

Quelques surprises en plus

Le reste de l’édition 2018 des Game Awards nous a donné de belles surprises. On pense par exemple à Monster Hunter : World, qui remporte le prix du "meilleur RPG" – une preuve de plus que le reboot de franchises a le vent en poupe. Du côté de l’e-sport, Overwatch reste le plus acclamé, battant encore League of Legends et le géant Fortnite. Ce dernier, en revanche, remporte sans surprise le prix du "meilleur contenu en continu" ainsi que celui du "meilleur jeu multijoueur".

Publicité

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de Celeste, le jeu indé qui avait réussi à se glisser dans la liste des opus en lice pour le titre de "GOTY". Bien qu’il n’ait pas pu rivaliser avec Kratos, le jeu s’offre naturellement le prix du "meilleur jeu indépendant" et le très élégant prix du "meilleur impact", qui récompense un jeu au message social ou philosophique fort.

Par Pierre Bazin, publié le 07/12/2018

Pour vous :