EA Games annule son jeu Star Wars en open world

L’éditeur fait un brusque retour en arrière sur un projet pourtant très attendu par les fans.

(© Dice/Electronic Arts)

Selon le site Kotaku, les studios de développement d’EA Vancouver, à l’origine des franchises FIFA et Battlefront, travaillaient sur un jeu Star Wars en monde ouvert depuis octobre 2017. Or c’est à cette date que l’éditeur Electronic Arts a fermé Visceral Games. Les développeurs de la série d’horreur Dead Space travaillaient justement à leur propre jeu Star Wars.

Publicité

Sous la direction de la réalisatrice d’Uncharted, Amy Hennig, le projet "Ragtag" (nom de code) était censé être un jeu d’action-aventure plutôt linéaire. Ainsi, quand les studios ont fermé, EA Vancouver a pris le relais, mais a changé l’ADN du projet pour en faire un jeu en open world.

Nommé par la suite "projet Orca", le jeu aurait pu nous laisser incarner un bandit et/ou un chasseur de primes capable d’explorer l’univers de George Lucas et de travailler au gré des opportunités avec les différentes factions de notre galaxie très lointaine préférée. Malheureusement, le développement a pris du temps et lorsque les décideurs d'Electronic Arts se sont penchés sur leur feuille de route pour le long terme, ils ont préféré annuler Orca au profit d’un autre jeu Star Wars, de moins grande ambition et prévu pour fin 2020, toujours selon Kotaku.

Ainsi, nous sommes peut-être (encore) passés à côté d’un jeu Star Wars solo non-linéaire, une vraie attente depuis peut-être The Old Republic. Comme souvent, cette décision d’éditeur s’est faite au profit de l’action-aventure, un genre moins coûteux et plus rassurant pour les investisseurs. En attendant, nous pouvons juste attendre des nouvelles du studio Respawn, (Titanfall) qui travaille sur Star Wars : The Fallen Order, prévu pour l’automne 2019. Ce jeu n’est pas lié aux projets cités précédemment, mais sera lui aussi un titre d'action-aventure linéaire, d’après le peu d’informations que nous avons à ce jour.

Publicité

Par Pierre Bazin, publié le 16/01/2019

Pour vous :