featuredImage

Amazon pourrait bientôt lancer son service de streaming de jeux vidéo

Le "Netflix du gaming" pourrait arriver bien plus tôt que prévu sur nos appareils.

(© Sean Do/Unsplash/CC)

Le streaming de jeu vidéo est un sujet qui prend de plus en plus de place dans les réflexions sur les nouvelles formes de consommation vidéoludique. Dans un futur proche, sans même avoir une console ou un bon PC, il sera possible de jouer directement à un jeu tournant sur une grosse machine à distance, et donc de n’avoir besoin que d’une bonne connexion Internet pour afficher l’image du jeu sur l’un de ses appareils (y compris les mobiles).

En juin dernier, à l’E3, Electronic Arts avait particulièrement mis en avant son service de "cloud gaming", annoncé pour un futur proche. De son côté, Microsoft a annoncé la création du service xCloud, tandis que des rumeurs parlent d’une nouvelle Xbox qui sera exclusivement dédiée au streaming de jeux. Enfin, Sony et Nvidia ont d’ores et déjà sauté le pas, proposant respectivement PS Now et GeForce Now. Malheureusement, les catalogues sont encore minces et les prix trop élevés.

Amazon, qui essaye déjà de concurrencer Netflix avec son service Amazon Prime Video, se pencherait sérieusement sur cette technologie. D’après The Information, le géant du Web planifierait un lancement pour 2020 et aurait contacté de nombreux éditeurs de jeux vidéo. De son côté, The Verge a déjà repéré plusieurs offres d’emplois relatifs au cloud gaming, dont une fiche de poste qui promet notamment qu’il "s’agit d’une rare opportunité de jouer un rôle de leadership technique et de participer aux fondations d’une entreprise de jeux AAA pas encore annoncée".

Ce ne serait pas très étonnant que la multinationale se lance ainsi dans la mêlée, étant déjà propriétaire de Twitch, la plus importante plateforme pour diffuser et regarder du gaming aujourd’hui. Un service de streaming serait ainsi facilement intégrable, et on imagine déjà des fonctionnalités permettant de diffuser de manière optimale sa partie à distance, via Twitch.

Le streaming de jeu vidéo inquiète autant qu’il fascine Yves Guillemot. Le PDG d’Ubisoft déclarait l’été dernier à Variety que de moins en moins de joueurs se procuraient de nouvelles machines et que le streaming était une voie très probable pour l’industrie vidéoludique en général. À l’instar de ce qu’il se passe dans l’audiovisuel (Netflix, Spotify, etc.), il ne serait pas étonnant de voir ces services se multiplier à l’avenir. Toutefois, le jeu vidéo a des contraintes spécifiques, notamment la nécessité de réactivité entre les actions du joueur et ce qu’il se passe dans le jeu et à l’écran.

Le cloud gaming pourrait être une solution pour mettre à égalité les grosses configurations PC, les consoles et les supports mobiles. Néanmoins, cela demande une connexion Internet puissante et surtout stable. Ainsi une fracture territoriale pourrait affecter le monde du jeu vidéo, lorsqu’on sait que de nombreuses zones grises ou blanches, médiocrement couvertes par le réseau, existent encore, y compris sur notre territoire.

Par Pierre Bazin, publié le 14/01/2019

Copié