featuredImage

Comment de grands photographes se sont retrouvés à poser pour... des cartes de joueurs de base-ball

Le bonheur de retrouver, 44 ans après, les grands maîtres de la photo sur des cartes à collectionner.

En 1974, un projet bien insolite a été mis en place par le photographe américain Mike Mandel. En effet, 134 maîtres photographes (et curateurs) du monde entier ont posé pour des cartes de joueurs de base-ball, cette même année. Dans une vidéo du musée d'Art moderne de San Francisco, l'auteur du projet Baseball Photographer Trading Cards explique comment et pourquoi il a eu cette idée.

Pour la petite histoire, c'est au début des années 1970 que le projet a commencé à mûrir dans la tête Mandel, alors qu'il étudiait la photographie. Il a fait un constat déplorable : les photographes – contrairement aux autres artistes – n'étaient, à l'époque, pas réellement sous le feu des projecteurs et mis en avant. On connaissait leur travail mais pas leur visage. Et souvent, on connaissait mieux les visages de leurs modèles que le leur.

Mike Mandel a voulu vaincre cet anonymat physique, et mettre un visage sur tous ces noms. Ce féru de base-ball a décidé de casser sa tirelire dans laquelle il avait accumulé 1 700 dollars (avec l'inflation, cela correspond à environ 10 700 dollars actuels soit dans les 9 000 euros) pour parcourir plus de 2 200 kilomètres à travers les États-Unis et aller à la rencontre de tous ces photographes qu'il admirait. Il les a ainsi fait poser comme des joueurs de base-ball pour les faire apparaître sur des cartes à collectionner avec, au dos, une fiche de renseignement : poids, taille, lieu de résidence et de naissance, inspirations, de quelle main ils lancent la balle, commentaires sur leurs compétences photographiques, etc. Chaque jeu était accompagné d'un chewing-gum selon la tradition américaine des cartes à collectionner.

Ansel Adams. (© Mike Mandel)

Parmi les photographes qui se sont prêtés au jeu, on retrouve l'illustre portraitiste Imogen Cunningham, Ansel Adams connu pour ses reportages photo en noir et blanc dépeignant le Grand Ouest américain, Joel Meyerowitz, Larry Sultan, Ed Ruscha, Anne Noggle, et bien d'autres. Tous et toutes feignent le vif de l'action, en faisant semblant de frapper une balle avec leur batte ou d'en attraper une. Certains font des propositions comme Imogen Cunningham qui voulait absolument porter une gavroche de communiste.

Mike Mandel a autoédité toutes ses cartes et en a produit 3 000 de chaque : "Elles existent encore aujourd'hui [...] et elles font partie de l'histoire de la photographie", explique-t-il. À l'époque, ces photos – qui font sourire et cristallisent une ère créative faste – étaient vendues pour un dollar dans les musées et galeries d'art. Aujourd'hui, après avoir revu leur emballage en 2015, elles ont gagné en valeur et rareté, et sont vendues des milliers de dollars pour un jeu complet de 10 cartes. 

Imogen Cunningham. (© Mike Mandel)

Collection de cartes. (© Mike Mandel)

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 09/01/2019

Copié