AccueilPépite

Pourquoi Hunger Games ou le Cinquième élément nous aident à comprendre les métaverses ?

présente

Pourquoi Hunger Games ou le Cinquième élément nous aident à comprendre les métaverses ?

Publié le

avec Prime Video

Pourquoi Hunger Games ou le Cinquième élément nous aident à comprendre les métaverses ?

Un monde virtuel immersif, des galères du futur parfois très flippantes, et des renversements qui changent le monde tel qu’on le connaît : tels sont les principes du metaverse, un univers qui va au-delà du réel. La dystopie est un récit fictionnel décrivant un univers sombre. On a sélectionné quatre films et séries - à la croisée entre metaverses et dystopies - aussi bluffants qu'inquiétants, à découvrir sur Prime Video.

Le cinquième élément, un multipass pour sauver le monde

Film culte des années 90, Le cinquième élément se déroule dans l'espace, avec une guerrière rousse chargée de sauver le monde contre le mal (oui, rien que ça) avec l'aide d'un ancien militaire devenu chauffeur de taxi. Ensemble, ils vont se lancer dans un voyage à travers l’espace, armés de leurs simples convictions et de leurs “multipasses” pour sauver la planète. Outre l'alchimie entre Bruce Willis et Milla Jovovich, le film est totalement barré, aussi drôle qu'émouvant, bourré de répliques cultes et avec une bande originale du feu de dieu. Et puis, rien que pour voir Gary Oldman en méchant option emo à mèche dans les yeux, ça vaut le détour. D’autant que la conclusion du long-métrage est loin d’être dramatique, puisque ce sont l’amour et l’amitié qui s’avèrent plus forts que tout.

Hunger Games, la guerre des enfants

Pour mettre fin à la guerre et assurer la puissance des plus riches, le président de Panem s'est dit : "Tiens, et si on tuait des enfants dans une émission de téléréalité ?" Le concept de Hunger Games n'est pas sans rappeler celui de Battle Royale : chaque année, 24 gamins qui n'ont rien demandé à personne doivent s'entre-tuer devant les caméras, et le dernier survivant aura le droit à une jolie maison, plein de thune, et tout autant de traumas. Pourtant, quand Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence) va se porter volontaire pour sauver sa frangine de l'arène, elle va lancer sans le vouloir une véritable révolution. Le concept est aussi bien une critique de l’univers parfois ultra-toxique des télé-réalités qui vont toujours plus loin pour faire de l’audimat… Et qui tire la sonnette d’alarme sur les dangers des extrêmes inégalités sociales.

The Island, la revanche des clones

Réalisé par Michael Bay en 2005, The Island te plonge tout droit dans un univers dystopique où un endroit paradisiaque cache en fait un secret totalement bre-son. Lincoln 6-Echo (Ewan McGregor) et Jordan 2-Delta (Scarlett Johansson) vivent dans un complexe fermé, aseptisé mais totalement idyllique, censé les protéger d'une terrible contamination qui a ravagé la terre. De temps en temps, des petits veinards sont choisis par la Loterie pour être transférés sur une île paradisiaque censée devenir le nouveau jardin d'Eden. Mais en réalité, les habitants du complexe sont des clones dont le seul rôle est de servir de banque d'organes pour les riches et les puissants. Le trafic d'organes 2.0, quoi.

The handmaid's tale, les femmes bafouées

Parce qu'il n'y a pas que le cinéma qui a exploré le principe du métaverse, le petit écran a aussi fourni quelques petites pépites comme The Handsmaid's Tale, ou La servante écarlate en français. Dans un monde où il devient de plus en plus difficile d'avoir des enfants. Les femmes fertiles deviennent des esclaves au service des riches, violées pour enfanter et en charge de toutes les tâches bien chiantes de la maison. Mais June, incarnée par la brillante Elisabeth Moss, ne compte pas se laisser faire et est prête à lancer une révolution pour retrouver sa vraie famille. Une lutte féministe essentielle qui prouve que la bataille n’est jamais terminée, même quand on pense être au plus bas.

Vous l’aurez compris, ça fait déjà un bail que les concepts des métaverses et des dystopies  se sont invités dans nos fictions préférées. Toutes celles-ci et plein d’autres sont à découvrir sur Prime Video. Et promis, certaines finissent bien et transmettent un beau message : tant qu’il y aura des gens pour se battre pour leurs idéaux, il y aura de l’espoir.