AccueilPépite

Mathieu Madénian dissèque ses névroses familiales sur Prime Video

présente

Mathieu Madénian dissèque ses névroses familiales sur Prime Video

Publié le

par Antonin Gratien

Ça fait mal, mais ça fait rire.

Freud aurait beaucoup à dire sur le dernier show de Mathieu Madénian, Spectacle Familial. L’humoriste y aborde tour à tour son rapport à une mère culpabilisatrice, un père qui "fout la honte" et une sœur toujours préférée à lui… Bref, le genre de sujet que l’on déballe habituellement allongé sur un divan, mais ici exposé publiquement. Avec franchise, et humour bien sûr.

Jusque-là inédite dans le parcours du comédien, cette approche introspective offre son lot de remarques acerbes, anecdotes savoureuses et saillies piquantes. De manière plus surprenante, le spectacle révèle aussi quelques bribes d’intimité avec une douceur à laquelle le chroniqueur ne nous avait pas habitués. À croire qu’à 45 ans ce sale gosse du one man show s’attendrit.

Cellule familiale

Il déboule avec son style décontracté sur les planches de la Cigale, Mathieu Madénian. Mais que cette allure un brin négligée ne nous induise pas en erreur : l’humoriste en a gros, et compte bien nous faire partager ses vieilles vexations, sentiments d’injustice et autres reproches au vitriol adressé à ses proches.

Il y a un père "médiocre", à qui il ne venait pas à l’esprit d’empêcher son fils de jouer avec les prises électriques. Le même qui, des dizaines d’années plus tard, se révèle capable d’arriver en tong au festival les Déferlantes d’Argelès (dont Mathieu Madénian est parrain) pour hurler le nom de toutes les célébrités qu’il croise. Histoire de bien taper l’affiche à sa progéniture.

Il y a aussi une mère qui use de tous les subterfuges possibles pour faire culpabiliser son fils. Et qu’elle lui rappelle qu’elle a perdu beaucoup de sang lors de l’accouchement, et qu’elle martèle dans un "râle" que l’important c’est qu’il soit heureux lui, et pas elle… Et puis il y a la sœur. La petite sœur. Celle à qui on ne reproche jamais rien, et qui lui a volé le monopole de l’attention parentale.

Une histoire singulière, des sujets universels

On l’aura compris, entre plusieurs références à l’actualité (le covid, Xavier Dupont de Ligonnès, les anti-vaccins…) Mathieu Madénian parle de lui. Beaucoup. On y apprend qu’il a un jour rêvé d’être pilote d’avion "comme dans Top Gun", qu’il a grandi dans un foyer où les parents ne témoignaient pas leur affection. Ou encore qu’il passe ses 15 jours de vacances annuels auprès de sa famille, dans une petite ville du sud de la France en compagnie de sa partenaire, beaucoup plus jeune que lui.

À travers ce récit autobiographique, l’humoriste touche à des thématiques aussi personnelles que communes. L’éternelle problématique des jalousies fraternelles, la longévité du sentiment amoureux, les responsabilités qu’impliquent le fait d’avoir un enfant – on comprend que Mathieu Madénian n’en a pas, et n’en désire pas (pour l’instant ?).

L’humoriste n’hésite d’ailleurs pas à jouer de l’identification du public à son histoire en le faisant intervenir à plusieurs reprises. Ainsi d’un spectateur à qui Mathieu Madénian explique que, puisqu’il est aussi l’aîné de la famille, il doit bien réaliser que tous deux n’ont été que des "brouillons", des "rats de laboratoire" pour leurs parents, et que leur cadet restera à jamais le favori. Aïe.

OVNI de transparence dans le parcours de l’humoriste, Spectacle Familial est toujours sur Prime Video, et en tournée dans toute la France.