AccueilPépite

L’Attaque des Titans envahit Prime Video : 7 raisons de dévorer l’animé

L’Attaque des Titans envahit Prime Video : 7 raisons de dévorer l’animé

Publié le

par Antonin Gratien

Fraîchement débarqué sur Prime Video, le combat d’Eren contre les colosses est un bijou de japanimation.

Faut-il encore présenter L’Attaque des Titans (Shingeki no Kyojinen VO, abrégé SnK) ? La lutte désespérée d’une humanité en proie à l’appétit de monstres humanoïdes a passionné bien au-delà du cercle confidentiel des amoureux de mangas. Alors que l’on a récemment appris que la quatrième – et dernière – saison de l’animé aurait droit à une seconde partie, passage en revue des raisons de (re)découvrir cette série au succès mondial.

Une histoire poignante

Depuis plus d’un siècle, l’humanité vit derrière d’immenses remparts à l’abri des Titans. Soudain, l’un d’eux parvient à se frayer un passage dans l’enceinte protectrice. « Ce jour-là fut pour l’humanité le brutal rappel de l’écrasante suprématie de ces êtres… et de l’humiliante captivité à laquelle elle avait été réduite », peut-on lire dans les pages du manga qui a inspiré la série. Afin de s’extirper de cette situation désespérée, il faudra compter sur la bravoure d’un jeune homme aux pouvoirs insoupçonnés : Eren Jäger. Franchement, qui n’aurait pas hâte de connaître la suite ?

Un ton pour public averti

On l’aura compris, l’ambiance n’est pas à la fête dans L’Attaque des Titans. Adaptée d’un shōnen, c’est-à-dire d’un manga adressé aux jeunes garçons, la série adopte un ton plus grave que celui de ses célèbres homologues (One Piece, Bleach…). Il y est question d’amitié et de fidélité, bien sûr. Mais aussi de la perception du bien et du mal avec, pour toile de fond, une ambiance apocalyptique particulièrement anxiogène. Ne pas proposer à votre petit-cousin de mater un épisode avant de dormir, donc.

Des twists à gogo

Vous pensiez avoir tout compris des enjeux de l’intrigue, jusqu’à réaliser que vous aviez fait fausse route tout du long. Rien de plus naturel. La série est rythmée par plusieurs retournements de situation qui vous amèneront à reconsidérer l’ensemble de son histoire d’un œil neuf. D’ailleurs, à bien y réfléchir, vous vous apercevrez que des indices étaient là depuis le début. Dans le jargon, on appelle "foreshadowing", ce procédé narratif consistant à égrener quelques éléments annonciateurs du déroulé de l’aventure. C’est peu dire que SnK en use avec maestria.

Une animation percutante

La publication de Shingeki no Kyojin débute en 2009. Trois ans plus tard, Wit Studio décide d’adapter cette œuvre signée Hajime Isayama. Les trois premières saisons, diffusées entre 2013 et 2019, deviennent rapidement une référence, notamment en matière de dynamisme lors des (abondants) affrontements. Pour la saison finale, Mappa, un autre studio d’animation nippon, a pris le relais. Pour un résultat toujours aussi léché.

La BO aux petits oignons

Pour mettre dans le bain, quoi de mieux qu’une rythmique saisissante ? Aux manettes de la composition des thèmes de la série, Hiroyuki Sawano fait des étincelles. Que ce soit pour accentuer le suspens d’une séquence, ou dynamiser des scènes de batailles dantesques. Immersion garantie. Quant aux titres des openings, notamment concoctés par le groupe japonais Linked Horizon, plusieurs sont considérés comme des chefs-d’œuvre par les fans. C'est le cas de cette intro – forcément épique – de la saison 1.

Livaï (et non pas "Rivaille", par pitié)

Savant mix entre Roy (Fullmetal Alchemist) et Sasuke (Naruto) pour le côté ténébreux-cool attitude, il est le prodige du Bataillon d’exploration. Impavide face aux dangers, chirurgical lorsqu’il s’agit de décapiter du titan, fidèle aux siens même dans les heures les plus sombres, Livaï Ackermann s’impose comme l’un des personnages les plus charismatiques de l’animé. Cerise sur le gâteau, il balance des punchlines du calibre "toujours aussi gratifiant de te latter la tronche". Alors forcément, on fond.

L’animé, c’est bientôt terminé

Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin. Le manga aux 100 millions d’exemplaires vendus au Japon s’est clôturé le 9 avril, avec la parution du chapitre 139 (tome 34). Côté animé, comme le soupçonnaient de nombreux fans, la quatrième saison est finalement divisée en 2 parties, dont la dernière sera disponible sur nos écrans à l’hiver 2022. Il reste donc un peu de marge si vous souhaitez vous mettre à jour, et ainsi vibrer à l’unisson l’an prochain, lors de la diffusion des épisodes finaux.

Les trois premières saisons de L’Attaque des Titans sont disponibles sur la plateforme SVOD Prime Video.