AccueilPépite

Ces 7 choses que vous ne saviez pas sur Spider-Man

Ces 7 choses que vous ne saviez pas sur Spider-Man

Publié le

par Antonin Gratien

Entre mariage avec Mary Jane dans un New York non-fictif, et version japonaise combattant à l’aide d’un robot XXL.

Il encrasse New York de ses toiles, rabâche qu’"grand pouvoir implique de grandes responsabilités" et chambre tous les criminels qu’il croise. C’est Spidey bien sûr. Le plus insolent des super-héros Marvel, dont on ne présente plus l’histoire. Ou alors très vite.

Un ado introverti est mordu par une araignée mutante. Tadam ! Le voici doté de capacités hors norme qu’il utilisera pour bastonner du vilain en costume. Déclinée à travers neuf films, plusieurs séries animées et une multitude de BD, l’histoire est mondialement connue. Plus confidentielles sont ces anecdotes qui vous ont (peut-être) échappé sur le king cool des justiciers masqués.

Stan Lee en 1991 (© David Pokress)

"L’Araignée" est inspirée… d’une mouche

Alors qu’il a déjà donné naissance à Hulk en 1962, Stan Lee, scénariste mythique de l’empire Marvel, réfléchit à son prochain personnage. Soudain, une mouche atterrit sur un mur. C’est une révélation. "Je me suis dit : et si un humain pouvait faire pareil ?", confiait "Stan the Man" sur CNN en 2000. D’autres versions soutiennent que "Le Tisseur" serait avant tout inspiré d'un super-héros apparu à la fin des années 1950 avant d’être oublié : La Mouche (The Fly). On l’aura compris, dans tous les cas, à l’origine, il y a une mouche.

Le boss de Marvel pensait que Spider-Man dégoûterait le public

Sûr de sa trouvaille, le papa des Quatre Fantastiques (et de tant d’autres), présente celui qui sera surnommé "Monte-en-l’air" au patron de Marvel, Martin Goodman. Douche froide. Ce dernier estime qu’aucun lecteur ne voudra d’un super-héros associé à une bête aussi écœurante que l’araignée. N’importe, Stan Lee tente le coup et insère son bébé dans le numéro 15 d’Amazing Fantasy (1962). Le public accroche tant que l’année suivante débute la publication d’un comic 100 % dédié aux aventures de Peter Parker : The Amazing Spider-Man.

Spidey s’est marié avec Mary Jane, dans la vraie vie

Après une première demande rejetée (MJ ne souhaitait pas s’engager), elle a dit "oui". Attendues de pied ferme, les noces de l’Araignée sont célébrées à deux endroits. Dans les pages de The Amazing Spider-Man Annual #21 (The Wedding !), et à New York. Le vrai New York. Avec Stan Lee en maître de cérémonie, les époux ont échangé leurs vœux en 1987 au Shea Stadium dans une mise en scène assez lunaire. Jugez plutôt (voir à 4 min 22).

Le Spider-Man japonais, précurseur des Power Rangers

L’histoire a de quoi surprendre. À la fin des années 1970, Marvel donne son feu vert au studio nippon Toei pour adapter sur petit écran les péripéties de l’Araignée. Diffusé entre 1978 et 1979 sur TV Tokyo, Supaidāman mettait en scène un Spider-Man dont on reconnaît le costume, mais pas les pouvoirs ; le protagoniste se bat en manipulant une machine géante baptisée Leopardon. Ce concept – contrôler un robot XXL – sera ensuite repris pour devenir l’ingrédient clef de la franchise Power Rangers.

Les parents de Peter bossaient pour la CIA

D’abord nimbé de mystère, le passé du couple est révélé à travers différents comics. On y apprend que le tandem était agent secret au service d’une cellule de la CIA qui deviendra, plus tard, le S.H.I.E.L.D. Ennemis de l’HYDRA, le duo périra dans un crash d’avion orchestré par Crâne Rouge. À noter que plusieurs variantes existent sur l’ex-profession des parents Parker. Dans The Amazing Spider-Man 2 par exemple, Richard Parker était un scientifique.

Spidey a participé au Saturday Night Live (plus ou moins)

Spider-Man collabore régulièrement avec d’autres héros costumés. Iron Man par-ci, Daredevil par-là… Plus étonnamment, dans le Marvel Team-Up #74 de 1978, "Tête de Toile", comme l’appellent ses ennemis, s’allie aux invités du Saturday Night Live – dont Bill Murray – pour terrasser un samouraï malveillant. L’affrontement est un tantinet moins épique que celui qui oppose traditionnellement l’Araignée à Venom ou Rhino. Mais bon. Why not.

Michael Jackson voulait incarner l’Araignée

Longtemps, le roi de la pop s’est rêvé en Spider-Man. Bien décidé à devenir le visage du super-héros au cinéma, l’artiste millionnaire aurait tenté de racheter les droits du personnage auprès de Stan Lee, puis d’acquérir le groupe Marvel tout entier, alors que celui-ci était au plus bas, dans les années 1990. Aucun accord n’a jamais été conclu entre la star et la maison d’édition.

C’est finalement Tobey Maguire qui, le premier pour un long métrage, prêtera ses traits au justicier sous la direction de Sam Raimi dans Spider-Man (2002). Un film disponible, ainsi que ses deux suites, sur Prime Video depuis le 18 mai.