AccueilPartners

La voiture volante, ce n'est plus de la science-fiction

La voiture volante, ce n'est plus de la science-fiction

Publié le

par Orange

La voiture volante nous fait rêver depuis toujours. Considérée comme l'évolution ultime en matière de technologie automobile, sa mise au point avait jusqu’alors toujours échoué. Mais ça c’était avant. 

Élément incontournable de la science-fiction devenue, dans les années 70 et 80, une véritable star de cinéma, sa simple apparition dans un film, que ce soit dans Blade Runner, Retour vers le futur, le 5ème Élément ou encore James Bond, plonge automatiquement le spectateur dans un futur où la promesse d’une civilisation technologiquement très avancée devient réalité.

Une voiture volante dans le film Blade Runner

Une technologie déjà au point

Comment ça marche ? Projetons nous dans un futur qu' il est d'ores et déjà possible de toucher du doigt. Vous venez de terminer une harassante semaine de travail et vous décidez de passer le week-end dans le sud de la France, là ou la mer est chaude. Vous sortez du bureau avec votre voiture et vous roulez jusqu’à l’aérodrome le plus proche à l’extérieur de la ville. Après avoir présenté à l’entrée votre carte d’abonnement, vous repérez un créneau d’envol libre et vous actionnez le mode avion sur votre tableau de bord. Votre voiture roule de plus en plus vite sur la piste de décollage, le moteur de vol se met en marche et vous entamez votre trajet aérien. Vitesse de vol moyenne, 300 km/heure. Vous arrivez alors à destination beaucoup plus rapidement et confortablement que si vous aviez pris l’autoroute. Et avec un risque d’accident largement réduit, la circulation aérienne étant par nature plus sécurisée.

Ceci n’est plus de la science-fiction. A la pointe du progrès, la société américaine Terrafugia a développé un modèle de voiture volante totalement impressionnant baptisé TF-X. Fondée en 2006 par d'anciens étudiants du MIT, Terrafugia a obtenu les certifications nécessaires pour que TF-X puisse être commercialisé dans quelques années.

La voiture volante TF-X de la société américaine Terrafugia

Avec une vitesse de croisière de 300 km / heure en vol, une autonomie de 800 kilomètres et des fonctionnalités calquées sur celles des voitures, la TF-X est pour l'instant le modèle le plus performant et le plus facilement utilisable par les détenteurs d'un simple permis B. Le passage rapide du mode manuel au mode automatique permettra aux futurs conducteurs d'avoir à piloter le moins possible et son décollage comme son atterrissage se feront à la verticale grâce à des hélices rétractables, ce qui est beaucoup plus simple pour un utilisateur non expérimenté. La technologie hybride hélicoptère / voiture est conçue pour être utilisée par tout le monde. La commercialisation de TF-X est prévue pour 2025.

Basée sur la même hybridation hélicoptère / voiture, le projet myCopter développé par l'Union Européenne est encore en phase d'étude mais a pour objectif de permettre à chaque citoyen de disposer de son propre véhicule aérien dans l'avenir, et ce afin de désembouteiller les villes.

Le projet myCopter

Des voitures / avions

Un prototype voiture / avion suscite tous les espoirs. Développé par Aeromobil, une firme slovaque, l'Aeromobil 3.0 fonctionne déjà parfaitement mais n'a pas toutes les qualités de TF-X. Avec une vitesse de 200 km / heure en vol, il est un peu moins rapide.  Contrairement à son concurrent, Aeromobil 3.0 a été conçu sur le modèle des avions. S' il ne peut décoller à la verticale, la technologie mise au point par Aeromobil n'en reste pas moins impressionnante. Et sa commercialisation a été annoncée par ses concepteurs pour l'année prochaine !

D'autres projets sont déjà au point et devraient tenir toutes leurs promesses dans un avenir proche. Comme le Skycruiser développé par la société américaine Krossblade Aerospace, qui est un petit avion facilement convertible en voiture à l'instar du pionnier Taylor Aerocar.

Le Skycruiser survolant Paris

Beaucoup plus impressionnant, le projet GF7 jet-car développé par deux ingénieurs californiens, Greg Brown et Dave Fawcett, a pour ambition de coupler voiture électrique pour l'utilisation sur route et moteur à réaction pour le vol. Avec la puissance d'un jet, la GF7 pourra alors atteindre les 900 km / heure, c'est à dire la vitesse d'un Airbus. Le projet est actuellement en développement mais ce serait d'ores et déjà la voiture volante la plus rapide du marché. Affaire à suivre.

La "jet-car" GF7

Encore balbutiante, l'industrie de la voiture volante est sur le point de déployer ses ailes. D'ici quelques années, les premiers modèles seront mis sur le marché. Il faudra attendre encore un peu néanmoins pour voir essaimer dans nos villes ces drôles d'engins. Le temps qu'un autre rêve, celui de la Ville-Intelligente, devienne une réalité.

C'est alors une Intelligence Artificielle qui coordonnera la circulation de ces milliers de voitures / hélicoptères et de voitures /avions. La réalité finit toujours un jour ou l'autre par rattraper la fiction.  Comme le disait le célèbre constructeur automobile Henri Ford en 1940 : "Retenez bien mes paroles : Un véhicule qui combinera avion et voiture verra le jour. Vous pouvez sourire, mais ça arrivera". Il aura fallu attendre 70 ans.

Si vous êtes jeune designer et que vous aussi vous voulez réaliser des projets innovants, on vous conseille grandement de vous inspirer du Concours Orange jeunes designers, tourné vers le design du futur, à la fois innovant et prêt à optimiser les services du quotidien. Pour découvrir de quoi demain sera fait, c’est ici.