Brand

Voilà comment les jeunes créatifs imaginent le futur

Une nouvelle génération d’inventeurs mêle création artistique et innovation technologique. Direction le turfu.

On pense parfois que les jeunes se la coulent douce mais heureusement, une nouvelle génération de créateurs vient nous prouver le contraire. C’est le cas d’étudiants bientôt réunis dans une exposition regroupant les projets de fin d’études de ces inventeurs en herbe. Tous plus cool les uns que les autres, leurs projets inspirants proposent une transition créative vers le futur, avec tous les challenges que celui-ci nous réserve. 

Sur les campus parisiens et nantais de l’école e-artsup, c’est l’occasion de découvrir ce que cette nouvelle génération a dans la tête. Petit aperçu des idées des années précédentes, avant de foncer découvrir les projets 2020.

Publicité

« Treble », l’enceinte du turfu

On n’arrête pas le progrès ! La preuve avec Thibault Diguet et son enceinte connectée d’un nouveau genre. Elle s’appelle Treble et l’idée, c’est de lire des vinyles en scannant leurs pochettes grâce à une micro-caméra reliée aux données des plateformes de streaming. En misant sur le retour de la galette sans pour autant rejeter les nouvelles façons de consommer la musique, Treble réconcilie les époques et c’est plutôt très malin.

 

© e-artsup

Publicité

« Tout le monde est un génie », pour mieux comprendre la dyslexie

On croit tous comprendre la dyslexie, ce trouble du langage qui concerne environ une personne sur dix. Mais qu’en est-il vraiment ? Le projet d’Amélie-Anne propose de vivre l’expérience des dyslexiques à travers une plateforme de sensibilisation à la fois ludique et instructive. Elle-même dyslexique, Amélie-Anne Laleque a titré son projet Tout le monde est un génie, reprenant les mots d’un des plus grands dyslexiques de l’Histoire.  

« Fifty-Fifty », le skate utile

Vous n’y auriez sans doute jamais pensé, mais Valentin Peulmeule l’a fait : inventer un module de skate intelligent qui crée de l’électricité pour alimenter l’espace public. En récupérant l’énergie cinétique libérée par les skateurs, Fifty-Fifty réconcilie les riders avec les riverains. Comme ça, tout le monde est content.

Publicité

« Pataki », penser l’alimentation de demain

Le projet de Clémence Poitras, Pataki, propose de découvrir une façon bien particulière de se nourrir : la cuisine note à note. Qu’est-ce que c’est ? Une façon de repenser son alimentation en se basant sur le goût et le produit bruts, plutôt que sur les aliments traditionnels. Et en l’occurrence, ça se passe sous forme de box culinaire, un accompagnement parfait pour se familiariser avec cette vision futuriste de la food. Facile, malin et surtout utile.

© e-artsup

Publicité

Alors, ces inventeurs du futur ? Ce sont plus de 100 projets inspirants et innovants, divisés en cinq catégories (Culture, Responsabilité éco-sociale, Lifestyle, Jeux vidéo et Éducation), qui seront à découvrir pendant cette double exposition à Paris et Nantes.  

Alors si vous aimez les idées neuves, rendez-vous le 11 janvier prochain sur les campus d’e-artsup !

Par e-artsup, publié le 17/12/2019

Pour vous :