AccueilPartners

Visites d’apparts : ces trucs à checker absolument avant de signer

Publié le

par BNP Paribas

Voisins passionnés de hardtek, porte d’entrée en papier crépon et autres prises électriques des années 1930 : un nouvel appartement peut réserver pas mal de mauvaises surprises, dont certaines sont particulièrement difficiles à repérer pendant une première visite. Konbini et BNP Paribas vous proposent donc une petite liste des choses à vérifier à tout prix avant d’accepter de signer un contrat de location ou d’achat.

Sorte de chasse au trésor des temps modernes, la recherche d’un nouvel appart qui colle vraiment à vos besoins n’a rien de simple. Ce n’est pourtant pas une raison d’accepter de vivre dans une cave obscure louée au prix d’un palace de 72 pièces. Ou pire : de se faire refiler un appartement plein de vices cachés et de mauvaises surprises.

Pour éviter ce genre de drame ordinaire, il va donc falloir vous transformer en une créature hybride, qui se situerait quelque part entre Monica Geller, Horatio Caine et Adrian Monk. Pas facile, c’est vrai. Heureusement, voici quelques conseils pour bien s’y prendre.

Jouez la sécurité

Rien n’est plus important que votre sécurité et celle de vos proches. Les dangers potentiels d’un appartement mal entretenu doivent donc être votre première préoccupation. Pour résumer, il vous faut une porte solide équipée d’une serrure à trois, voire à cinq, points d’ancrage, des fenêtres renforcées (ou à barreaux) si vous êtes au rez-de-chaussée ou les premiers étages, un hall d’entrée ayant au moins deux portes sécurisées, un flexible de gaz en cours de validité (la date est inscrite dessus) et un système électrique en bon état (tableau et prises).

Si l’appart remplit toutes ces qualités, vous pouvez déjà considérer que vous êtes sur la bonne piste. En cas de doute, venez avec votre fameux "pote qui bricole" ou un professionnel. Sinon lâchez l’affaire.

Restez dans la lumière

Non, la luminosité d’un appartement ne sert pas qu’à réussir vos photos Instagram #petitdéjeuneraulit et #iwokeuplikethis : elle a aussi une influence sur votre santé mentale et physique. Connu depuis les années 1980, ce phénomène n’a de cesse d’être confirmé par des études successives, dont une menée en 2012 par une équipe de chercheurs de l’Université de Vienne. Celle-ci a prouvé que la faible exposition à la lumière du soleil, surtout en hiver, pouvait entraîner des cas de dépression, une prise de poids liée à un attrait particulier pour les glucides, une torpeur physique et même une modification des comportements sociaux et sexuels.

De plus, une bonne exposition vous fera aussi gagner entre 10 % et 30 % sur votre facture d’électricité. Ouais, vous avez compris, c’est vraiment important.

Tip : essayez de choisir une exposition qui corresponde à vos heures de présence chez vous plutôt qu’à un "idéal" recommandé.

Projetez-vous dans les pièces

Coloc de potes, nid d’amour ou premier appart d’étudiant, tous les biens immobiliers n’ont pas la même fonction et ne doivent donc pas être choisis selon les mêmes critères. Et pour cause : si les toilettes séparées de la salle de bains sont inévitables quand on vit à trois ou plus, elles sont relativement peu importantes dans un studio.

À l’inverse, des pièces en enfilade sont parfois ingérables en coloc, quand elles ne dérangeront pas un couple. Prenez donc le temps de vous projeter dans votre quotidien potentiel au sein de cet appart. Imaginez une journée, un week-end ou une soirée type et vous aurez rapidement une idée de la compatibilité des lieux avec votre vie quotidienne.

Évitez les pièges cachés

Un appartement n’est toutefois pas qu’un enchaînement de pièces dans lesquelles on entasse des fringues sales, des boîtes de pizzas et des meubles Ikea. C’est aussi un tas de petites choses invisibles qui pourraient vous coûter pas mal d’argent si vous n’y prêtez pas attention.

Pensez donc à vérifier que les murs de l’immeuble comportent un isolant, intérieur ou extérieur, que le bilan énergétique soit compris entre A et D, que les chauffages soient récents ou ont été récemment vérifiés, ainsi que les frais réellement compris dans les fameuses "charges comprises" – car en fait elles ne couvrent presque jamais toutes les charges (ouais, c’est pas très beau tout ça).

Choisissez un quartier et un immeuble faits pour vous

Bien sûr il y a des exceptions, mais les fans de turbo-metal-fusion s’entendent généralement assez mal avec les passionnés de musique classique. Comme les joueurs de bingo et les combattants de MMA. C’est pour cette simple raison que vous avez tout intérêt à vous renseigner un peu sur votre quartier, les autres habitants de l’immeuble et le niveau d’activité de la zone.

Ce serait dommage que le lieu de répétition de la fanfare de l’arrondissement se situe dans le square sous vos fenêtres, alors que vous ne vivez que pour les grasses mat'. Ou alors que la vie nocturne du coin s’arrête à 21 heures, si vous êtes un teufeur invétéré.

Petit tip : venez dans le quartier plusieurs fois, à différentes heures et à différents moments de la semaine (ça devrait vous aider à sentir un peu l’état d’esprit des lieux).

Soyez prêt financièrement

Que vous vous apprêtiez à louer ou à acheter, il est essentiel que vous soyez certain de pouvoir assumer financièrement votre nouvel appartement. Et pour ça, rien de mieux que l’aide d’un professionnel. Alors même si vos parents s’y connaissent en investissement, prenez le temps d’en parler à votre banquier, de calculer avec lui ce que vous pouvez dépenser chaque mois, et d’écouter les solutions qu’il vous propose.

Si les services et les offres diffèrent nécessairement d’un établissement à l’autre, BNP Paribas dispose d’une offre particulièrement large et adaptée aux jeunes locataires et acheteurs. Sa plateforme "Je suis un jeune actif" propose en effet aussi bien des assurances habitation que des prêts immobiliers et des plans d’épargne logement (PEL). Ce serait quand même dommage de trouver l’appart de vos rêves et de devoir le quitter pour une stupide erreur de calcul.

Évidemment, checker tous ces éléments est un véritable boulot. Le genre de démarches que vous pensiez réservées aux darons ultra-rigoureux qui transforment une simple visite en une enquête à la Sherlock Holmes. Vous en passer serait pourtant une véritable erreur. Car même si vous pourrez toujours changer d’appartement en cas de déception, vous constaterez vite qu’il est bien plus pénible de se remettre en chasse que de faire preuve d’un peu de zèle pendant 20 minutes.

À voir aussi sur konbini :