AccueilPartners

Unexpected Collab - Betta Lemme & THe LYONZ (Anthony & Terrell) - Série 180 #2

Unexpected Collab - Betta Lemme & THe LYONZ (Anthony & Terrell) - Série 180 #2

Publié le

par Audemars Piguet

Nous avons interviewé Anthony&Terrell de THe LYONZ et Betta Lemme qui ont collaboré lors de l’épisode 2 de la série 180 afin de créer un titre original mêlant sonorités pop et rap à découvrir en vidéo à la fin de cette interview

Tu te présentes en quelques mots ?

Betta : Bonjour je m’appelle Betta Lemme, je suis chanteuse et compositrice canadienne.

A de THe LYONZ : Je suis Anthony Salvo, artiste de Montréal et une des deux moitiés de THe LYONZ. J’adore les gens passionnés, être dehors et créer de nouvelles choses. La musique est mon principal exutoire.

T de THe LYONZ : Je m'appelle Terrell alias Edward Reilly alias norrin alias TasK The RaDD alias T. Je veux voir un maximum du monde avant de me transformer en arbre. J'aime aussi créer des sons avec Anthony.

Quel genre de musique tu composes/aimes ?

Betta  : J’écris, chante et produis de la musique pop teintée de sonorités dance.

A de THe LYONZ : J’aime beaucoup de styles musicaux, alors quand je compose, j'aime expérimenter. Le principal pour moi est de ressentir quelque chose à travers la musique. Pour THe LYONZ, notre son se situe quelque part entre le hip-hop et l’électro.

T de THe LYONZ : Ça dépend du jour et de l’humeur, je n’aime pas me limiter. Rester ouvert d’un point de vue créatif permet de mettre au jour une forme de richesse brute.

Pourquoi as-tu accepté ce projet ?

Betta : Parce que c’est une expérience ultra intéressante. Dans le contexte actuel, ça m’a permis de m’offrir une belle évasion. Et puis parce que j’adore l’univers d’Audemars Piguet et les valeurs d’excellence artisanale véhiculées par la marque.

A de THe LYONZ : J'ai adoré l’idée de me retrouver en studio avec des gens que je ne connaissais pas et de devoir créer quelque chose avec eux. Je l'ai aussi vu comme une chance pour nous de grandir en tant que groupe, en expérimentant quelque chose de nouveau.

T de THe LYONZ : C’était une super opportunité. Travailler avec une marque aussi légendaire qu’Audemars Piguet n’est pas une opportunité qui se présente tous les jours, alors je n’ai pas hésité une seconde.

Comment s’est passée la collab avec Betta/THe LYONZ

Betta : Collaborer avec quelqu’un que tu n’as jamais vu, c’est un peu comme un speed dating, tu ne sais pas ce qu’il va se passer. La rencontre avec les garçons était super agréable. C’est toujours une belle expérience d’apprendre et de créer au contact d’autres univers créatifs.

A de THe LYONZ : Super ! C’était très fluide, personne n’était sur la retenue !

T de THe LYONZ:  La collaboration a donné naissance à un lien naturel. C'était comme mélanger 2 ingrédients qui n’ont rien à voir et obtenir au final un plat délicieux.

Tu pourrais résumer en 1 mot votre rencontre ?

Betta  : Chanceuse.

A de THe LYONZ : Opportune.

T de THe LYONZ : Rafraîchissante.

C’est la première fois que tu fais ce genre d’expérience avec des personnes d’univers différents ?

Betta  : Ça ne m’arrive pas si souvent, mais j’ai déjà collaboré avec des artistes relativement éloignés de mon style musical et cela a toujours été une grande source de satisfaction de contribuer à nourrir leur univers.

A de THe LYONZ : ça n'arrive pas si souvent mais ce n’était ni la première ni la dernière, c’est sûr. 

Comment s’appelle le morceau que vous avez créé ensemble ? Pourquoi ce nom ?

Betta : Je pense que la chanson va s’appeler “ Come Around ” car le mot est souvent répété dans le refrain. La chanson parle du fait de s’approprier le temps tout en reconnaissant son pouvoir.

A de THe LYONZ : On va l'appeler Come Around. Ça illustre le mouvement des aiguilles sur le cadran d’une horloge, le temps qui passe, mais aussi la présence physique d’une personne qui ne cesse de revenir encore et encore.

Quel a été ton rôle dans la création de ce morceau ?

A de THe LYONZ  : J'ai principalement joué le rôle de producteur pour cette chanson, en m'assurant que les idées en studio soient enregistrées rapidement. J'ai aussi fait de mon mieux pour garder l'énergie créative sur toute la durée de la session d’enregistrement.

T de THe LYONZ : J'étais là pour poser des voix, trouver des idées de mélodies. J'ai écrit 2 couplets et trouvé 2 petites accroches.

C’est quoi le meilleur souvenir que tu gardes de cette collab ?

Betta : Deux souvenirs me viennent à l’esprit. Le sourire de T quand il aimait une idée et le réalisateur qui a immortalisé le moment où j’ai appris à jouer de l’accordéon. Incroyable.

A de THe LYONZ : Il y a eu ce moment après le déjeuner où nous sommes tous revenus dans la salle et chacun est allé naturellement vers un instrument. J'étais sur le Rhodes (un piano électrique compact), T était sur le synthétiseur, Betta était sur le grand piano, et Pat qui dirigeait le tournage, jouait avec la boîte à rythmes en faisant de légers battements de batterie. Ça a duré 20 minutes, c'était une super session de détente et de création mêlées.

T de THe LYONZ : Passer du temps avec l’équipe de réalisation et faire plein de rencontres intéressantes.

Et le pire ?

Betta  : Quand nous jouions tous ensemble pour la première fois et que par la suite nous jugions le rendu en essayant d'être polis.

A de THe LYONZ : Quand Pablo de l'équipe de tournage a laissé tomber son dîner sur le sol quelques minutes après l’avoir commandé. Un superbe poulet a été perdu ce jour-là et nous avions tous très faim.

Tu as collaboré avec un artiste d’un univers différent, serais-tu prêt(e) à revivre ce genre d’expérience ?

Betta  : Si c'est un artiste que je respecte pour son travail et sa personnalité, je le ferai volontiers oui.

A de THe LYONZ : Certainement

T de THe LYONZ : Évidemment !

Un mot pour Betta ? Un mot pour THe LYONZ ?

Betta : Hey, faites un clip à Tokyo s’il vous plait !

THe LYONZ : Bonne chance pour la suite, en espérant te revoir très vite !

Pour en savoir plus, c'est par ici