Brand

Trax et Timberland investissent la Rotonde Stalingrad avec les casseurs de codes de Boukan Records

Pour fêter le lancement de la Cityroam, la nouvelle sneaker signée Timberland, Trax Magazine vous donne rendez-vous le 20 septembre à Paris avec la dream team de Boukan Records. Grosse soirée en perspective.

Bientôt la fin de l’été ? Pas vraiment si l’on en croit le programme du jeudi 20 septembre à la Rotonde Stalingrad, à Paris. Trax Magazine et Timberland s’y installent en invitant la jeune équipe de Boukan Records, le label qui rebat les cartes de la musique électronique française. La soirée, baptisée « Les nouveaux princes de la ville », fêtera la sortie de la nouvelle sneaker de la marque Timberland, la Cityroam. L’événement est en accès gratuit dans la limite des places disponibles (réservations ici). Le tout au son des petits génies de l’ambiance que sont Bamao Yendé, Fatal Walima, Le Diouck ou encore Sottoh.

Publicité

Une sorte d’afrobeat futuriste

Publicité

(c) Fanny Viguier

Boukan Records, c’est l’histoire d’une bande de potes venue de Cergy, dans le Val-d’Oise, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Paris. Sous l’impulsion de William Essef, plus connu sous le nom de Bamao Yendé, le collectif s’est formé en faisant un certain constat ces dernières années : il manquait quelque chose à la musique électronique française en général, et parisienne en particulier.

Eux ont une vision de la chose encore inédite dans la scène electro locale, avec des influences et des idées venues d’un peu partout. En premier lieu, c’est en Angleterre qu’est allée se nourrir la musique de Boukan Records. Quelque part entre bass music, grime et house garage à l’ancienne, Bamao Yendé a forgé un son qui n’hésite pas à regarder vers le sud également : pleins de sonorités africaines, ses morceaux inventent une sorte d’afrobeat futuriste qui infuse aujourd’hui tout le label. Fatal Walima, Le Diouck et Sottoh naviguent ainsi dans cette nébuleuse de jeunes rêveurs (ils ont tous la vingtaine) animés par une envie farouche de réenchanter le dancefloor. Ils l’ont d’ailleurs prouvé cette année avec la compilation Heat Music Only, dans laquelle, tous ensemble et avec quelques invités en bonus, ils posent les bases d’un nouveau son venu de la capitale.

Publicité

 

Casser les codes

(c) Fanny Viguier

Car s’ils revendiquent leur appartenance banlieusarde depuis Cergy, c’est bien une vision du Grand Paris que développe la team depuis ses débuts. Habitués à pratiquer les lieux underground du 95, c’est aujourd’hui sans distinction qu’ils ambiancent les soirées d’un côté du périphérique comme de l’autre. Cette volonté de casser les codes et les barrières se retrouve d’ailleurs jusque dans la composition du crew : au-delà des musiciens de Boukan Records, Bamao Yendé rassemble autour de lui tout un collectif de vidéastes, de stylistes et d’artistes parmi les plus prometteurs de leur génération.

Ce n’est décidément pas un hasard si le rendez-vous du 20 septembre à la Rotonde Stalingrad, donné par Trax et Timberland pour le lancement de la sneaker Cityroam, s’appelle « Les nouveaux princes de la ville ».

Publicité

Pour plus d’infos, rendez-vous sur la page Facebook de l'événement ou réservez vos places ici.

 

 

Par Timberland, publié le 03/09/2018

Copié