Tour du monde des soirées les plus incroyables de l'histoire

Pour l'ouverture du Signature Bar by Grant's, la marque de whisky vous propose d'être le directeur artistique de son bar éphémère à partir du 27 mai. L'occasion pour nous de vous donner de l'inspiration en passant en revue les soirées les plus dingues de l'histoire, de l'empereur Nicolas II à Truman Capote en passant par Andy Warhol, ça devrait vous donner quelques idées !

Vous rêvez de faire la teuf dans une demolition room tout en sirotant un cocktail qui vous aurait été servi par un drone ?  C'est la proposition que fait le Signature Bar by Grant's : devenir le créateur d'un bar éphémère le temps d'une soirée en envoyant vos meilleures idées, ou en votant pour vos préférées sur le site Signature-bar.com.
Les plus plébiscités d'entre vous verront naître leur propre bar éphémère, pour une soirée de rêve entre le 27 mai au 6 juin. Pour vous inspirer, voilà un aperçu des teufs les plus conceptuelles et créatives de toute l'histoire !

Chez Castel, on fait des blagues au Caca’s club

Le bal des dégoûtantes

Publicité

En 1957, Castel moque le bal des débutantes, haut lieu de rencontre des gens bien-nés et créé « Le bal des dégoûtantes ». Les hommes se déguisent alors en femmes anti-sexy. Ce club abreuve la rue Princesse d’une foule de beautiful people où princes et anonymes sans le sou rient et flirtent le temps de soirées déjantée à côté de Gainsbourg ou de Caroline de Monaco.

Plus tard Edouard Baer et Frédéric Beigbeder fondent Le Caca’s Club (le club des analphabètes cons mais attachants) en 1984, et organisent des soirées avec Jean-François Copé et Ariel Wizman chez Castel. Légèreté de l’être pétillante qui se boit à la coupe, la nouvelle direction artistique du club se réinvente actuellement par l’équipe du Baron et les « afficionados » du célèbre club rue Princesse.

Les soirées du Palace avec la panthère Grace Jones

Grace Jones palace

Publicité

Le 5 mars 1978, le mythique club du Palace ouvre ses portes. Les invités qui attendent le show sur le dance-floor réunissent la jet-set des années 80. Ce soir, l’iconique Grace Jones chante « La Vie en rose ». Le Palace de Fabrice Emaer a vu défiler la planète entière à l’époque des années 80.  Après son interprétation, la muse de Jean-Paul Goude sort de scène à moitié nue, à cause des fans qui lui arrachent ses vêtements. C'est Yves Saint-Laurent et Loulou de la Falaise qui lui viennent en aide. 

Les soirées très privées de Truman Capote

tumblr_mnmeq2hmns1s5uquqo1_1280

Le 28 novembre 1966, Truman Capote privatise le Plaza Hotel de New-York pour l'habiller uniquement de noir et blanc et fêter le succès de son roman "Cold Blood" avec les plus grandes stars du monde. Thème : noir et blanc. Dress code : un masque pour ne pas reconnaître les personnalités les plus connues. Problème : 500 heureux élus à l'intérieur (de Warhol à Sinatra), et 1500 stars dégoûtées dehors. 

Publicité

Les années folles

Le 2 octobre 1925, Joséphine Baker introduit le Charleston en France, elle arrive sur scène à quatre pattes et enchaîne une danse endiablée au Théâtre des Champs-Elysées. Le parterre d’invités VIP en redemande. Influencée par le club de jazz new-yorkais, Le Cotton Club où jouent Armstrong et Duke Elligton, Josephine Baker défraie la chronique avec sa bande de la « Revue Nègre ». Elle participe ensuite à l’émancipation du corps féminin et plus tard, à la Résistance et à la lutte contre le racisme.

Les soirées "olé olé" du Rat Pack Club

HB MM

Publicité

Dans les 60's, le Rat Pack Club,  autrement dit « Le Club des Rats » rassemble Frank Sinatra, Dean Martin, le comédien et producteur Peter Lawford, Sammy Davis ou encore Joey Bishop. Musiciens surdoués, inventeurs du show-business, ils forment une sorte de music all comique qui flirte avec le pouvoir des Kennedy, celui de la mafia avec Sam Giancana, et Hollywood avec Humphrey Bogart et Lauren Bacall. Leurs soirées se terminent en orgies. 

Le 19 mai 1962, jour de l’anniversaire de JF.K, Peter Lawford intronise Marilyn Monroe devant 15 000 personnes. La pin-up entonne d’une voix suave le célèbre « Happy Birthday Mr President », à moitié saoule. Lawford prêtera même sa maison à Kennedy et à Monroe lors de leurs entrevues, moins glam que la rue du Cirque...

Les soirées sans fin de Russie

Nicholas II

Lendemain de fête difficile pour Nicolas II

Le 13 février 1903, à Saint Petersbourg, l'empereur Nicholas II lance une teuf de 76 heures avec un objectif : faire porter à ses convives les plus beaux bijoux du monde, en toute simplicité. Il recommence deux jours plus tard pour 24 heures supplémentaires dans le grandiose Palais d'Hiver où il n'y eu plus jamais de fêtes aussi spectaculaires.

Les soirées underground de La Factory d’Andy Warhol

Andy Warhol with Velvet Underground and Nico

Le début des années 60 marque le lancement des soirées argentées de la Factory. Du papier d’aluminium recouvre les murs du 6ème étage, situé 33 Union Square.

L’artiste super-star, Andy Warhol, a imaginé un lieu de passage incontournable avec un atelier, un club, une salle de concert et une salle de cinéma. Warhol organise la rencontre des membres du futur groupe The Velvet Underground, dont Lou Reed et John cale, avec la chanteuse et mannequin allemande, Nico, en 1966. Ambiance no Future, dans une époque de libéralisation des mœurs hasardeuse, Warhol conçoit la pochette de l’album avec une banane, précisant « Peel slowly and see ». Par le biais de la Factory, l’entremetteur et créateur génial, Andy, aime qu’on lui dise «  oui ». Beaucoup de stars qui se sont rencontrées à la Factory peuvent lui dire merci.

La Demolition party du Royal Monceau

Le 26 juin 2008 résonne comme un grand coup de marteau dans l’histoire des teufs de la capitale. Racheté et fermé pour travaux, le mythique et très chic Royal Monceau ouvre ses portes pour une ultime soirée de destruction massive : lustres fracassés, moquettes brûlées, murs tagués, la Demolition party de l’hôtel Le Royal Monceau porte bien son nom.

L'oeuvre de Kendell Geers n'a pas résisté longtemps à la soirée.

L'oeuvre de Kendell Geers n'a pas résisté longtemps à la soirée

Entre coupes de champagne et massacre à la tronçonneuse, des anciens ministres de la culture côtoient des stars en goguette comme Jude Law, Sebastien Tellier ou Lou Loillon dans les couloirs de l’hôtel, le marteau en main et la pelle à distribuer. L’accès aux suites de l’hôtel reste très privé…

Si maintenant votre tête déborde d'idées pour une soirée sur-mesure, vous avez jusqu'au 30 avril pour participer ou voter sur Signature Bar by Grant's.

Par Signature Bar by Grant's, publié le 16/04/2015

Copié

Pour vous :