Brand

En septembre, boostez votre Instagram grâce à 5 activités lausannoises

La ville de Lausanne : un vivier à likes, mais pas que pour les Suisses !

Ce n’est pas parce que les platines d’Ibiza ne résonnent plus que comme un vague souvenir, que les tongs sont à la poubelle et que les corps se rhabillent que votre compte Instagram doit se ranger bien sagement jusqu’à l’été prochain. Et on a la solution pour faire chauffer les sneakers : enfiler son blouson, charger sa batterie à bloc, faire de la place dans ses stories et venir mitrailler Lausanne le temps d’un week-end. Promis, juré, on a essayé.

Publicité

Comment ça, Lausanne c’est pour les promenades en famille ? Nope. Lausanne, c’est des décibels dernier cri, de l’art plein le bitume, des panoramas de dingue pour un premier date et des brunchs costauds dans l’assiette les lendemains de cuite. Bon, alors : avec ou sans filtre ?

#foodporn

Après la sueur d’une nuit électrique dans l’un des nombreux bars à la mode lausannois, il faut refaire le plein. Avocats intraitables, œufs aussi pochés que vos yeux, saumon beaucoup plus frais que votre teint, les brunchs de la capitale vaudoise font les fiers ! Et dans le lot de troquets qui savent jongler avec les couleurs pour faire rougir ton compte Instagram, il y a le Perroquet Bar&Kitchen, discrètement situé dans le quartier du Rôtillon. Conseil sans filtre : n’oubliez pas de caler subtilement la déco exotique du lieu en arrière-plan de votre plat. Chaleur culinaire garantie.

Publicité

#Rooftop

Alors que vous avez passé l’été à suivre à la trace les cahutes de plage bobo pour trinquer avec vos potes, il est temps de prendre de la hauteur. Et il faut dire que Berlin ou New York n’ont vraiment plus le monopole de la terrasse avec vue sur absolument tout. Depuis quelques années, Lausanne a su investir les toits de ses bâtisses pour faire danser sa jeunesse en tutoyant les premiers nuages de l’automne. Pas besoin de chaussures de montagne pour profiter des meilleures vues de la ville. Conseil sans filtre : choisissez un angle qui donne suffisamment de vertige à votre audience. Tout est une question d’angle.

Publicité

#nofilter

Lausanne (si vous ne le savez pas encore) est une ville qui grimpe. Une ville par pallier. Du lac aux forêts. Et on ne va pas vous mentir, personne ne peut échapper à cette vue qui coupe le souffle, une fois le bon spot déniché. Conseils sans filtre : rejoindre les bords du Léman au coucher du soleil, commander un Spritz et attendre que le soleil se frotte à l’horizon avec les montagnes françaises qui pointent leurs cimes. Le lendemain, à l’aube, vous filez sur l’esplanade de la cathédrale et vous faites pareil, mais d’en haut. C’est un privilège de regarder Lausanne se réveiller. Et vos stories ne vont pas s’en remettre.

Publicité

#ArchitectureLovers

A Lausanne, il faudra aussi ne pas oublier de lever les yeux. Les façades remplies d’Histoire (et d’histoires, hein), les gargouilles du Palais de Rumine ou l’imposante cathédrale nichée dans le quartier historique de la Cité font partie du patrimoine chic et dense de la ville. Vous pouvez aussi vous faufiler dans le quartier du Flon, plus moderne, où l’architecture trendy ose sans vergogne regarder vers l’avenir. Conseil sans filtre : un genou sur les pavés, le nez au ciel, vous pouvez donner un sentiment d’ampleur sans précédent à la pierre lausannoise, en mode #instarchitecture.

#instaArt

Lausanne sous les bombes (de peinture) ! On n’oublie pas que la ville a été le berceau de l’un des lieux alternatifs les plus emblématiques de la culture européenne : la Dolce Vita. Lausanne, définitivement, kiffe ses artistes. Dans les salles, of course, comme dans la rue. Une fois que vous avez rempli votre album photo de la cathédrale, il vous faudra être attentif à chaque façade et chaque bouche d’égout, car le mobilier urbain lausannois a été habilement maquillé de créativité et de talent. Conseil sans filtre : cherchez à zoomer les petits détails des œuvres que vous croiserez.

Par My Lausanne, publié le 12/09/2018

Pour vous :