Brand

Ils racontent LE moment de leur vie… Et comment ils l’ont loupé.

Rater une soirée, c’est une chose, mais rater LE moment LE plus fou de ta vie parce que t’as eu la flemme : c’est le seum.

Bien souvent associée à la peur de louper une info ou un post sur les réseaux sociaux, la FOMO (Fear of Missing Out) peut se manifester à différents niveaux de notre vie : la peur d’être passé à côté de quelque chose dans sa jeunesse, d’avoir pris les « mauvaises » décisions, ou d’avoir loupé des opportunités... Mais la plus sournoise, c’est bien souvent la plus rapide, celle qui exige une prise de décision immédiate, et celle dont les conséquences sont instantanées. Voici quelques témoignages de ceux qui ont manqué ce qui aurait pu être LE moment de leur vie à cause d’un petit coup de flemme... Et pour qui le seum est toujours bien présent.

Benjamin, 31 ans : « J’aurais pu rencontrer mon rappeur préféré »

Publicité

« Je suis fan de Jay-Z depuis que j’ai environ 14 ans, et je fais en sorte d’assister à tous ses concerts, quand j’en ai la possibilité. Il y a quelques années, avec un groupe de potes, on s’était chauffés pour le suivre sur quelques dates en France et en Europe. C’était vraiment cool et intense, un des meilleurs souvenirs de ma vie ! Mais le soir du dernier concert, après plusieurs jours sur les routes et plus de 2h de show enragé, je commençais à être franchement sur les rotules. Quand mes potes m’ont proposé de rester après le show dans l’espoir d’apercevoir Jay-Z, j’ai fait mon paresseux et je suis rentré à l’hôtel. Bien mal m’en a pris, puisque c’est justement le jour qu’a choisi Jay-Z pour aller taper la discute avec ses fans ! Résultat, tous mes potes ont eu leur selfie avec mon rappeur préféré, pendant que je dormais profondément dans ma chambre d’hôtel un peu miteuse… Évidemment, ils ne manquent jamais une occasion de me le rappeler encore aujourd’hui ».

Yacine, 28 ans : « J’ai loupé la soirée de ma vie »

« Quand mes potes m’ont appelé pour me proposer une soirée dans un club un peu guindé à Paris pendant la Fashion Week, j’ai senti le plan foireux et la nuit qui se finit dans un kebab douteux. J’ai donc préféré jouer la carte de la soirée chill sur mon canapé. Il s’avère finalement que le plan était béton, et que tous mes meilleurs amis ont passé la night de leur vie, entourés d’acteurs, de célébrités et de mannequins dans le carré VIP. Et le pire, c’est que j’ai pu suivre en direct leurs exploits en stalkant frénétiquement leurs comptes Insta… »

Publicité

Claire, 24 ans : « J’ai manqué mon crush… Qui est reparti à l’autre bout du monde »

« J’avais depuis longtemps un week-end de prévu dans la maison d’un pote de lycée, avec barbecue, piscine et autres réjouissances au programme. Au dernier moment, je me suis un peu déchauffée, et j’ai laissé la flemme faire son travail de sabotage. Le problème, c’est que mon gros crush du lycée y a fait une apparition surprise, avant de repartir illico pour l’Australie, où il vit depuis 2 ans… Bref, j’ai manqué la seule occasion que j’avais de le convaincre qu’on était faits l’un pour l’autre pour pouvoir glander chez moi en pyjama pendant deux jours comme une âme en peine. Cool ».

Elisa, 23 ans : « Le poste que je visais m’est passé sous le nez »

Publicité

« Pendant mon stage de fin d’études, j’allais souvent prendre un verre avec mes collègues dans le petit bar de notre quartier. Un vendredi soir, la pluie, la fatigue et la perspective d’une soirée sous mon plaid ont eu raison de ma motivation à suivre le mouvement. Too bad, c’est justement ce soir-là que notre nouvelle boss a décidé de se joindre à eux… Elle a profité de l’occasion pour apprendre à connaître toute l’équipe, et notamment mon binôme, également en stage, qui s’est vu proposer le poste en CDI pour lequel j’avais taffé comme une acharnée. Je l’ai eu mauvaise pendant plusieurs mois ».

Gabriel, 27 ans : « J’ai manqué un cours de skate improvisé… Avec des pros »

« Je fais du skate depuis que je suis en âge de tenir debout. Le week-end, on se retrouve souvent avec mes meilleurs potes pour tester de nouvelles figures. Ce samedi-là, en plein mois de juillet, avec la chaleur et le soleil qui tapait, j’ai passé mon tour et j’ai préféré rester au frais. Manque de bol, ce jour-là, un groupe de skaters pros représentés par des gros sponsors était présent au skate parc de notre quartier. Après avoir observé les tricks de mes potes, ils ont commencé à leur filer un petit cours de skate improvisé, qui a duré jusque tard dans la nuit… Ils ont appris une tonne de trucs pendant que je siestais sous la clim, et oui, j’ai toujours autant le seum aujourd’hui ».

Publicité

Tu as raté LA soirée ou LE moment de fou avec tes potes ? Raconte-nous ce qui s’est passé ici redbull.com/neraterien et gagne peut-être l’opportunité de recréer ce moment unique grâce à Red Bull ! 

Par Ne rate rien, publié le 20/06/2019

Pour vous :